DIA | L’Algérie en course pour les Oscars
1180
post-template-default,single,single-post,postid-1180,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

L’Algérie en course pour les Oscars

DSC01771

C’est officiel l’Algérie est en course pour les Oscars. C’est le producteur et fils du grand réalisateur Lakhdar Hamina, Tarek,  qui a annoncé officiellement la nouvelle de la participation du film de son père «Crépuscule des ombres» dans la course de l’Oscar du meilleur film étranger 2016. Le titre du film apparaît sur le site de l’académie des Oscars, en troisième position avec le titre en anglais «Twilight for Shadows» dans la une liste qui comprend 81 titres.  C’est la quatrième inscription de Mohamed Lakhdar Hamina aux Oscars. Il a été sélectionné trois fois, pour «Chronique des années de braise» en 1976, «Vent de sable» en 1983 et «La dernière image» en 1988. Son fils Malik Lakhdar Hamina a été également sélectionné pour son très bon film «Automne» en 1995. Malgré un bon parcours dans la course à la nomination, les films des Lakhdar Hamina n’ont pas été retenus dans la short liste qui donne le droit à la compétition de l’Oscar du meilleur film étranger. Il faut dire pour décrocher l’Oscar, la production doit investir dans le lobbying et dans la promotion du film en organisant des dîners et des projection. Une promotion qui coûte parfois des millions de dollars. Lors de la campagne pour le film Hors la loi de Rachid Bouchareb, est arrivé en final, grâce à l’apport de la Sonatrach qui a déboursé plus d’un demi million de dollars pour la promotion du film. En 2016, Mohamed Lakhdar fêtera les 50 ans du premier prix décroché à Cannes pour son film “Vent des Aurès”

A.Salim 

Envoyer un commentaire

0Shares