DIA | L’Algérie malmenée en coupe arabe : à quoi sert le poste de vice-président d’honneur de Raouraoua à l’UAFA ?
62705
post-template-default,single,single-post,postid-62705,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

L’Algérie malmenée en coupe arabe : à quoi sert le poste de vice-président d’honneur de Raouraoua à l’UAFA ?

DIA-07 juillet 2021: Les Algériens avaient applaudi récemment la désignation de l’ancien président de la FAF, Mohamed Raouraoua, au poste de vice-président d’honneur de l’Union arabe de football Association (UAFA). Un honneur pour le football algérien qui a échoué au temps de Zetchi  d’arracher un siège au sein des instances internationales et régionales.

Or, les Algériens ont constaté une fois encore que la désignation de Raouraoua à ce poste n’a rien apporté pour l’Algérie dont la sélection nationale des U20 a été malmenée par l’UAFA. Cette dernière a tout fait pour empêcher les Algériens de décrocher la coupe arabe des nations dont la finale a opposé ce mardi l’Algérie et l’Arabie saoudite au Caire.

L’Algérie s’est inclinée sur le score de 2-1 dans un match disputé à 16h sous une chaleur de 40 degrés, alors qu’il était initialement programmé à 18h. Raouraoua n’a rien fait pour protéger ou du moins faire respecter la réglementation d’autant plus que le président de la FAF, Amara Charaf-Eddine avait dénoncé les changements décidés à la dernière minute par l’UAFA.

Pis encore, Charaf-Eddine a assisté à la finale de la coupe arabe aux côtés de Raouraoua dans la tribune officielle sans que les deux hommes n’échangent le moindre mot ou regard ! C’est à se demander à quoi sert Raouraoua à l’UAFA, sachant que cela n’est pas nouveau dans la mesure où il n’avait pas protégé l’Algérie quand il était membre du Comité exécutif de la CAF puis de la FIFA.

Nassim Fateh

2 Comments

  • Mellah hocine
    7 juillet 2021 10:57

    On parle de Raouraoua , comme de Zetchi , comme si on ne connaissait pas ces deux personnages. Ils ont été , tous les deux , présidents de la FAF à ne penser qu’à leur propre personne . Jamais , ni l’un ni l’autre , n’ont pensé aux intérêts du football national.
    Le bilan des deux personnages etait purement négatif au niveau du football national : d’abord un professionnalisme voué à l’échec pour un championnat national dont les clubs sont en situation déficitaire , ce qui explique tous les arrangements de matchs sans que ces messieurs n’y mettent fin, pourquoi ? Parce qu’ Ils sont , eux mêmes, empêtrés dans des affaires douteuses qui ont salies le football national.
    Lorsque l’ego surpasse le collectif , quelque soit les décisions prises au niveau des instances internationales , ces deux personnages font le dos rond car ils sont connus de tous.
    L’Algérie doit se retirer de cette instance arabe pour faire déguerpir Raouraoua qui a été utilisé contre les intérêts de nos équipes nationales .

  • Hamid
    8 juillet 2021 9:10

    Vice président d’honneur est un poste honorifique qui permet juste à Monsieur Raouraoua de rester dans cette instance,
    Ce dernier ne possède aucun pouvoir, il a été détrôné par les lakdjaa et autres.
    Cette instance avait saisi la FAF pour désigner un candidat aux élections du bureau exécutif, la FAF n’a pas répondu à cette demande, justement pour ne pas permettre à Monsieur Raouraoua de continuer au sein de l’UAFA, aujourd’hui elle récolte les fruits de ce qu’elle a semée.
    Laisser Raouraoua tranquille, vous ne l’avez jamais aidé au contraire vous avez tout fait pour qu’il ne soit dans aucun poste dans toutes les instances du football.

Répondre à Hamid Annuler

0Shares