DIA | Le gendarme déserteur Mohamed Abdallah extradé vers l’Algérie : A qui le tour ?
64171
post-template-default,single,single-post,postid-64171,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le gendarme déserteur Mohamed Abdallah extradé vers l’Algérie : A qui le tour ?

DIA-22 août 2021: Le gendarme déserteur Mohamed Abdallah a été extradé, ce dimanche 22 aout, vers l’Algérie après avoir été arrêté il y a quelques jours en Espagne.
En effet, l’extradition de Mohamed Abdallah a eu lieu ce dimanche tôt dans la matinée ; Il a été remis à l’Algérie via le port de Ghazaouet de la wilaya de Tlemcen.
Le gendarme déserteur faisait l’objet d’un mandat d’arrêté international pour « appartenance à une organisation terroriste ». Il a été arrêté il y a près d’une semaine puis placé dans un centre de regroupement de migrant sur ordre du ministère espagnol de l’Intérieur qui a décidé de son extradition.
Mohamed Abdallah est un ancien sergent-chef de la gendarmerie national. Il faisait partie de l’équipe des patrouilles de surveillance aérienne de la gendarmerie de Tebessa. En 2018, il avait rejoint, lui et sa famille, l’Espagne en tant que réfugié politique.
La semaine dernière, l’ancien gendarme s’était rapproché des autorités espagnoles compétentes afin de renouveler son titre de séjour, une procédure imposée aux demandeurs d’asile chaque six mois.  Mais suite à un mandat d’arrêt international émis par la justice algérienne, l’homme a été arrêté puis a extrdé vers l’Algérie.
Mohamed Abdallah est accusé d’appartenir à une organisation terroriste visant à nuire à la sécurité de l’État et porter atteinte à l’unité nationale » et « blanchiment d’argent ». Malgré les appels de certains mouvements algériens et même de certains influenceurs comme Hichem Aboud et Larbi Zitout, l’ex gendarme a été extradé et aucun recours n’a été accepté par la justice espagnoles.  

C’est la troisième extradition d’une personne recherchée par la justice algérienne, après l’ex secrétaire du Gaid Salah, Garmit Bouinouira arrêté et extradé de Turquie et l’ex PDG de Sonatrach Abderhmane Ould Kaddour extradé des Emirats Arabes Unis. Désormais c’est la panique des personnes condamnés et en fuite du pays. Car plusieurs autres personnalités font l’objet de mandat d’arrêt international, c’est le cas de l’ex militaire Hicham Aboud, l’opposant Amir Boukhors alias Amir DZ actuellement en France ou encore l’ex diplomate et porte parole de Rachad Mohamed Larbi Zitout établi en Angleterre. Ce dernier avait reçu la visite de la police anglaise le jour même de l’arrestation de son compère Mohamed Abdallah en Espagne. Mais il y a surtout trois anciens du régime très recherchés par la justice algérienne: l’ex-général-major de la gendarmerie Ghali Belkacir qui a quitté l’Espagne pour le Vanuatu ou encore les ex-ministres Abdeslam Bouchouareb installé au Liban comme l’ex patron de Nissan Carlos Ghosn et l’ex ministre de l’énergie Chakib Khelil, établi aux Etats Unis.   

Amir Hani 

1 Comment

  • Mellah hocine
    23 août 2021 10:56

    La justice espagnole n’a rien à voir dans cette opération d’extradition .
    A qui le tour ? Si on a extradé un simple sergent de la gendarmerie, on peut bien extrader un général du même corps qui est en Espagne qui a été condamné par la justice militaire algérienne.

Répondre à Mellah hocine Annuler

0Shares