DIA | Les déclarations courageuses de l’escrimeur Salim Heroui à son retour des JO de Tokyo (Vidéo)
63629
post-template-default,single,single-post,postid-63629,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Les déclarations courageuses de l’escrimeur Salim Heroui à son retour des JO de Tokyo (Vidéo)

DIA-04 août 2021: Dur dur d’être athlète de retour des JO en Algérie. Au moment où certains sportifs ont fuit les journalistes à leur retour de Tokyo, comme c’est le cas du nageur Sahnoun, le jeune escrimeur Salim Heroui a répondu avec courage et audace aux questions des journalistes révélant les dessous de l’échec de la délégation algérienne aux JO de Tokyo. Le jeune escrimeur algérien qui avait été éliminé par le russe Vladislav Mylnikov en 32e de finale de la compétition du fleuret individuel a déclaré ouvertement que ses résultats sont le manque de préparation des athlètes et surtout le manque de moyen financier accordé pour préparer ses jeux.  

Salim Heroui, a révélé qu’une athlète tunisienne possédait un budget en sponsoring supérieur à la fédération d’escrime algérienne. Lors d’une émission sur Ennahar, l’ex ministre de la jeunesse et des sport Salim Bernaoui a en effet révélé que le budget de la fédération d’escrime en 2020 était de 5 millions de DA soit l’équivalent de 500 millions de centimes ou 30 000 dollars. 

Le jeune escrimeur algérien qui a dénoncé l’absence de primes pour préparer les JO a indiqué que si la fédération avait accordé des moyens, les athlètes auraient pu fait mieux et probablement monter sur le podium. 

Malgré la force des déclarations le jeune athlète ne voulait viser aucune instance ou ministère. Il voulait juste attirer l’attention sur sa situation sportive plus que désolante. Un courage à saluer pour jeune athlète qui a montré une maturité sans égal à ce niveau de la responsabilité. 

Il faut précisé que Salim Heroui 22 ans est l’un des plus grand espoir algérien dans la discipline. Médaillé de bronze en fleuret par équipes aux Championnats d’Afrique d’escrime 2015 au Caire, aux Jeux africains de 2015 à Brazzaville, aux Championnats d’Afrique d’escrime 2016 à Alger, aux Championnats d’Afrique d’escrime 2018 à Tunis ainsi qu’aux Championnats d’Afrique d’escrime 2019 à Bamako. En avril 2021, Salim Heroui avait remporté le tournoi de qualification olympique africain au Caire, qui l’avait qualifié pour les Jeux olympiques de Tokyo.  

Amir Hani  

1 Comment

  • Mellah hocine
    5 août 2021 13:03

    Faudrait il encore se taire sur toutes ces dérives de gestion à tous les niveaux ? Dénoncer la non gestion doit être vulgarisé à tous les niveaux , pourquoi se taire face à des non responsabilités ?
    Dommage que toute dérive dénoncée soit immédiatement punie par les responsables du secteur . Que de malfaçons , que de dépassements ont été dénoncés et leurs dénonciateurs se sont vus éjecter ou rétrograder.
    Faudrait il mettre tous ces responsables en chômage pour en en recruter de nouvelles personnes plus responsables et plus crédibles ?
    De toute évidence , tout responsable installé à un poste qui se comporte d’une manière « autoritaire »envers son personnel , ne mérite pas ce poste car il cache son incapacité à gérer par une forme de « violence »..
    Pourtant , dans le domaine des sports , il y avait eu désignation d’une secrétaire d’État aux sports d’élite, qu’a t elle fait ? Elle est parti et personne n’a pu demander des comptes,c’est ainsi dans tous les secteurs d’ailleurs.

Répondre à Mellah hocine Annuler

0Shares