DIA | Polémique sur la publicité d’une algérienne au Canada : L’étudiante et HEC réagissent
68668
post-template-default,single,single-post,postid-68668,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Polémique sur la publicité d’une algérienne au Canada : L’étudiante et HEC réagissent

DIA-15 août 2022: Il y a quelques jours, le célèbre établissement universitaire canadien HEC Montréal a fait la promotion de l’un de ses programmes internationaux destinés aux étudiants algériens en partageant la photo d’une jeune femme portant le voile.
Cependant, cette promotion a provoqué une énorme polémique, quand Jean-François Lisée, ex-ministre chef de l’opposition au Québec a réagit dans un tweet, considérant le voile comme « signe religieux misogyne ». L’ex-ministre de l’opposition est allé même au point d’adresser un avertissement aux étudiants algériens qui tentent de résister à la pression des Imams et des intégristes, indiquant que HEC Montréal n’est pas leur allié.
HEC réagit
Face à cette polémique vis à vis la stratégie de communication de cet établissement universitaire très célèbre, la direction n’a pas tardé à répondre à cette affaire. En effet, la responsable des relations avec les médias de HEC, a affirmé que le site de l’institution reflète la diversité de sa communauté estudiantine.
Par ailleurs, elle fait savoir que la page d’accueil du site de HEC n’est pas une publicité et change pratiquement chaque semaine et vise, par le biais de cette plateforme, à mettre en avant toute sa population étudiante.
L’étudiante algérienne de la publicité réagit à la polémique
De son coté, l’étudiante algérienne en question a fini par s’exprimer sur ce sujet. Interrogée par le quotidien canadien montréalais La Presse, Nouha étudiante de 22 ans, d’origine algérienne a expliqué les raisons de son apparition dans cette publicité, indiquant qu’elle ne considère pas le port du voile comme un signe de soumission qui diminue la valeur de la femme dans la société. Elle a accepté d’apparaitre dans ladite publicité pour encourager les femmes voilées craignant la discrimination à Montréal de poursuivre leurs rêves et elle a mis l’accent sur l’importance de mettre en avant les gens de minorités.

Amel Bouchaib 

1 Comment

  • Mellah hocine
    15 août 2022 14:25

    Lorsque les intérêts passent en priorité toute forme de publicité est bonne à prendre . L’algérien est bien sécurisé lorsqu’il voit un pays « accapter » un habit musulman. Oui , même si l’État accepté cet habit , il se trouve que dans la société il est des antis qui vous le feront comprendre dans la rue, le bus ou le métro. C’est là où le bas blesse car on ne se sent pas en sécurité. Cependant, les statistiques en matière de harcèlement verbal, d’attaque physique et de menace de mort demeurent imprécises pour plusieurs raisons. Ces gestes ne donnent que rarement lieu à des plaintes des victimes et leurs témoins ne les rapportent pas. On observe qu’au Canada les crimes haineux ont surtout pris la forme d’insultes, de menaces et d’attaques de lieux de culte alors que les agressions physiques furent peu fréquentes.
    1La discrimination subie par les musulmans au Canada se distingue de celle, connue des populations musulmanes des autres sociétés occidentales par sa moindre incidence de crimes haineux consistant en des violences physiques contre des personnes. Mais difficultés d’accès au marché du travail, ciblage ethnique par des mesures anti-terroristes, polémiques sur l’ouverture de lieux de culte et le port du foulard à l’école, stéréotypes négatifs par 30 à 45% de la population selon les sondages sont présents

Répondre à Mellah hocine Annuler

0Shares