DIA | Ramtane Lamamra : “L’Algérie suspend ses relations diplomatiques avec le Maroc”
64244
post-template-default,single,single-post,postid-64244,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Ramtane Lamamra : “L’Algérie suspend ses relations diplomatiques avec le Maroc”

DIA-24 août 2021: Le ministre des affaires étrangères Ramtane Lamamra a annoncé lors d’une conférence de presse au Centre International des conférences, la rupture des relations entre l’Algérie et le Maroc et cela suites de nombreux faits qui se sont avérés ces dernières semaines. 

Nous reviendrons en détail sur cette importante annonce dans quelques minutes.   

1 Comment

  • Mellah hocine
    24 août 2021 20:15

    Décidément, après la suspension de chaînes tv privées, on passe à la suspension ou la rupture ? des relations diplomatiques avec le Maroc . Quel destin attend l’accord liant l’Algérie et le Maroc pour l’exploitation du gazoduc Maghreb-Europe qui doit arriver à terme à l’automne prochain ? Que fera l’équipe nationale de football pour jouer ses trois matchs prévus à Marrakech ?
    De plus , les monarchies arabes ont de tout temps manifesté leur soutien au Maroc sur la question du Sahara occidental. Mais jusqu’à peu elles ont évité de le faire ostensiblement pour ménager l’Algérie. Elles ont rompu avec cette ligne et affichent désormais une totale solidarité avec la monarchie marocaine dont l’expression résonne comme une « déclaration de guerre » à l’endroit de l’Algérie.
    L’Algérie n’est pas dupe de l’intention à son égard de ces monarchies, qui est qu’elles veulent lui créer une situation de tension avec son voisin de l’Ouest qui s’additionnant aux problèmes que lui vaut sa crise intérieure politique et économique et aux dangers sécuritaires qu’elle connaît à ses autres frontières l’oblige : soit à changer de position sur le conflit du Sahara occidental et même celle ayant trait à ceux que le Moyen-Orient connaît, soit à se lancer dans une guerre ouverte avec le Maroc. Assuré du soutien de ces monarchies et comptant sur celui de chancelleries occidentales trouvant leur intérêt à mettre l’Algérie en mauvaise posture, le Maroc est visiblement tenté de s’en prendre à elle quitte à aller à la confrontation ouverte. Confrontation ouverte ? C’est ce que veut éviter l’Algérie.

Répondre à Mellah hocine Annuler

0Shares