DIA | Sanction de Nourine et Benikhlef et accueil des champions paralympiques : le MJS fait dans le populisme et le folklore
64660
post-template-default,single,single-post,postid-64660,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Sanction de Nourine et Benikhlef et accueil des champions paralympiques : le MJS fait dans le populisme et le folklore

DIA-09 septembre 2021: La délégation algérienne qui est rentrée de Tokyo où elle a pris part aux Jeux paralympiques a été accueillie en fanfare à l’aéroport internationale Houari-Boumediène. Il y a avait tellement de monde que les athlètes champions paralympiques avaient du mal à se frayer un chemin.

Ils ont été accueillis comme de véritables héros, ce qui est tout à leur honneur compte tenu des médailles décrochées aux Jeux paralympiques de Tokyo.

Cet accueil contraste avec l’humiliation subie par les premiers athlètes paralympiques rentrés plus tôt en Algérie. Ils ont eu droit à des bus inadaptés. Les images montrant des athlètes ayant du à monter dans le bus étaient choquantes, ce qui a provoqué des limogeages en série au sein du MJS et de la fédération de handisport.

Ce mercredi, les responsables sportifs, à leur tête le ministre de la Jeunesse et des Sports, se bousculaient pour recevoir ces athlètes, alors que le mal était déjà fait. Il aura fallu une vidéo de 50 secondes montrant l’humiliation des champions paralympiques pour que les responsables du sport s’agitent et tentent de se rattraper, ce qui frise le populisme et le folklore.

Le MJS fait même dans l’excès en qualifiant la sanction infligée au judoka Fethi Nourine et à son entraîneur Amar Benikhlef de “très injuste”, soulignant avoir entrepris des procédures de recours contre la décision de la Commission de discipline de la Fédération Internationale de Judo (FIJ).

Le judoka Fethi Nourine et son entraîneur Amar Benikhlef ont écopé d’une suspension de dix (10) ans chacun de toutes manifestations et activités organisées ou autorisées par la Fédération Internationale de Judo et ses fédérations, pour avoir refusé d’affronter un judoka israélien, représentant l’entité sioniste.

Il fau savoir que ce n’est pas le ministère qui formule des recours, mais la fédération nationale, affiliée à la fédération internationale de judo ! Alors que les Algériens attendent des explications et des sanctions contre les responsables sportifs ayant mené le sport algérien à la catastrophe, le MJS se substitue à la fédération algérienne de judo.

Le MJS aurait du demander des comptes au COA dont le président a disparu avant même le début des Jeux olympiques de Tokyo où les athlètes algériens n’ont récolté aucune médaille. L’humiliation subie par les athlètes paralympiques dénote de la gestion du sport algérien.

Une gestion dénoncée par le sélectionneur national, Djamel Belmadi, qui a qualifié l’état de dégradation de la pelouse du stade de Blida de “complot”. Or, c’est la plupart des stades de football qui sont dans une situation de mauvaise gestion.

Nassim Fateh

2 Comments

  • Massinissa
    9 septembre 2021 8:10

    Monsieur Fateh Nassim,
    pourtant dans un precedent article vous avez qualifié la dénonciation de BELMADI comme une ” erreur ” , un peur de coherence SVP .
    aussi, il faut savoir que le ministre ne peut pas s’ingérer dans les affaires du COA …!

  • Mellah hocine
    9 septembre 2021 11:03

    Le folklore , c’est la seule science maîtrisée par les responsables et officiels algériens .
    Au final , on est passé de l’extrême à l’autre dans cette affaire des sportifs aux besoins spécifiques au retour de leur voyage , étincelant de médailles .
    Le premier groupe , par lequel s’est déclenchée toute cette affaire , ce sont des moudjahiddines qui se sont sacrifies pour que le second groupe puisse avoir un accueil chaleureux, mais , mais sachant la mentalité de certains responsables et autres officiels dans le ” regardez moi” , ces athlètes ont été beaucoup gènes dans leur evolution qu’autre chose.
    Quant à l’athlètes Nourine , ils doit savoir qu’aucune sanction ne lui arrivera , de la part de l’Algérie, s’il avait tiré le judoka israelien. , car l’Algérie ne peut se permettre de sacrifier cet athlète , à contrario cet athlète s’est sacrifié pour son pays. Les palestiniens verront en lui un héros.

Répondre à Massinissa Annuler

0Shares