DIA | Selon le département américain, il y aurait 200 juifs et entre 20 000 et 100 000 chrétiens en Algérie
1158
post-template-default,single,single-post,postid-1158,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Selon le département américain, il y aurait 200 juifs et entre 20 000 et 100 000 chrétiens en Algérie

 

Dans son dernier rapport le Département d’Etat américain,  publié en octobre courant, il fournit des statistiques sur le culte en Algérie en précisant sur les 38,8 millions d’Algériens, plus de 99% sont des musulmans sunnites et ils sont à moins de 200 juifs et entre 20.000 et 100 000 chrétiens à vivre en Algérie. Et la majorité des non musulmans vivent dans les grandes villes d’Algérie telles que Alger, Oran et Annaba. Le rapport assez négatif relève que les non-musulmans qui tentent de s’organiser en associations sont confrontés à des entraves bureaucratiques pour obtenir des agréments pour activer au même titre que les autres organisations du mouvement associatif. Il accuse le gouvernement algérien de limiter les pratiques les libertés de culte,  Il reproche à l’Algérie de continuer à pratiquer de la bureaucratie administrative afin de limiter les libertés de culte sur son territoire en plus d’atteintes à cette même liberté de culte à travers les poursuites judiciaires lancées contre les non-jeûneurs pendant le mois de Ramadhan. Dans le rapport en question, les Américains relèvent des contradictions entre les pratiques des autorités algériennes et les textes de la République, notamment la constitution qui garantit le droit inviolable à l’opinion et à la foi alors que dans la réalité des citoyens sont condamnés par la justice pour non respect de l’observation du jeûne ou pour prosélytisme.

Envoyer un commentaire

0Shares