Après Benflis, Hanoune et Ghediri, Djaballah renvoyé de la marche par les manifestants (Vidéo) - DIA
40914
single,single-post,postid-40914,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
Djaballah

Après Benflis, Hanoune et Ghediri, Djaballah renvoyé de la marche par les manifestants (Vidéo)

DIA-15 mars 2019: Les millions de citoyens qui ont marché pour le 4evendredi consécutif à Alger et à travers les autres wilayas du pays se sont donnés le mot de ne pas permettre à un chef de parti de prendre part aux marches, aux côtés des manifestants. Les chefs des partis politiques qui ont tenté de s’incruster au milieu des manifestants, ce vendredi, ont été chassés par les citoyens. Ainsi après Louisa Hanoune, Ali Benflis et Ali Ghediri, c’était au tour de Abdallah Djaballah, qui avait organisé la réunion de l’opposition. La vidéo de l’incident qui avait été postée par la chaîne Youtube d’Ennahar a été effacé une heure après sa mise en ligne surement sur la demande du cheikh. 
Quand à Makri le chef du parti du MSP, il a posté une vidéo où il a marché avec quelques militants de son siège au boulevard des martyrs sans rejoindre la foule à Audin ou le palais du peuple. 
Les manifestants se sont donnés le mot, les chefs de partis ont été empêchés par des citoyens de rejoindre les marches et ont été contraints de faire demi-tour. En revanche, des militants comme Karim Tabou ou encore Maître Mustapha Bouchachi ont été accueillis à bras ouverts par les manifestants lesquels ont su faire la différence entre les opportunistes et les vrais militants.
Amir Hani