Attentats sanglants dans des églises au Sri Lanka: Plus de 200 morts - DIA
41907
single,single-post,postid-41907,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
SRI LANKA

Attentats sanglants dans des églises au Sri Lanka: Plus de 200 morts

DIA-22 avril 2019: Le Sri Lanka a été frappé dimanche par une série d’attentats contre des hôtels de luxe et des églises célébrant la messe de Pâques, faisant plus de 200 morts.

De puissantes explosions se sont produites en début de matinée, vers 8h30-9h00 locales, dans trois hôtels de luxe du front de mer de la capitale Colombo. Les établissements affectés, le Shangri-La, le Kingsbury et le Cinnamon, sont situés à quelques centaines de mètres les uns les autres.

Au Cinnamon, un kamikaze, un Sri-Lankais qui s’était enregistré à l’hôtel la veille sous le nom de Mohamed Azzam Mohamed, a enclenché sa bombe dans la file de clients, venus profiter d’un buffet de Pâques dans un restaurant de l’établissement.

En parallèle, des déflagrations ont frappé trois églises catholiques où les fidèles étaient rassemblés pour célébrer la messe de Pâques, faisant un carnage. Ont été visées la célèbre église Saint-Antoine à Colombo, l’église Saint-Sébastien à Negombo, localité située à une trentaine de kilomètres au nord de la capitale, et une autre église de la ville de Batticaloa, de l’autre côté du Sri Lanka, sur la côte orientale.

Quelques heures plus tard, deux nouvelles explosions sont survenues. L’une a touché un hôtel de Dehiwala, banlieue sud de Colombo. Une autre s’est produite dans une maison d’Orugodawatta, banlieue nord de la capitale, où un kamikaze s’est fait exploser lors d’une opération policière.

Le dernier bilan officiel fait état de 207 morts mais pourrait être encore amené à s’aggraver. Plus de 450 personnes ont été blessées.

Des dizaines d’étrangers comptent parmi les victimes, dans ce pays très prisé des touristes pour ses plages paradisiaques et sa nature verdoyante.

Selon des sources médicales, des ressortissants britanniques et américains notamment ont été tués. Une Néerlandaise de 54 ans a péri à l’hôtel Cinnamon, selon la télévision publique NOS. Un Portugais est mort, selon l’agence LUSA. Deux Chinois figurent aussi parmi les tués, selon l’ambassade chinoise au Sri Lanka citée par l’agence Chine nouvelle.