Azzedine Mihoubi installe Amar Tribèche comme commissaire du Festival Amazigh - DIA
37737
single,single-post,postid-37737,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
bty

Azzedine Mihoubi installe Amar Tribèche comme commissaire du Festival Amazigh

DIA-18 Novembre 2018: Le réalisateur Amar Tribeche a été nommé hier par le ministre de la culture, Azeddine Mihoubi, comme commissaire du festival du film amazigh de Tizi-Ouzou. 

C’est le ministre lui même qui en fait l’annonce à travers son tweet: « En reconnaissance de son parcours exceptionnel, son engagement au service du cinéma Algérien, sa conviction de faire de l’amazighité un élément fondamental de l’identité nationale, le cinéaste Ammar Tribeche a été nommé commissaire du festival du film Amazigh à Tizi Ouzou. », avait notamment écrit le ministre de la culture sur son compte Twitter. 

Amar Tribèche remplace Farid Mahiout, qui occupait ce poste depuis 2015 et reste le directeur du Théâtre régional Kateb Yacine de Tizi Ouzou. 

Amar Tribeche, né le 20 septembre 1953 à Tizi-Ouzou, fait partie de la première génération de réalisateurs de la Radiodiffusion Télévision Algérienne (RTA). En plus d’émissions , de documentaires et de films pour enfants, Il a réalisé plusieurs téléfilms, feuilletons et un film cinéma. Parmi ses feuilletons on retiendra notamment « El badra », « pas de gazouz pour azzouz » ou encore son dernier feuilleton « Samt El abriyaa ». Il est connu également pour avoir réalisé deux importants téléfilms restés célèbres :  « Deux femmes » et « Une famille ordinaire ou Ayla ki nass ». Les deux films avaient mis en vedette le grand Athmane Ariouet.  

En devenant le quatrième commissaire du Festival Amazigh, après Hachemi Assad, Hedi Ould Ali et Farid Mahiout, Amar Tribèche est le seul professionnel de cinéma installé à ce poste à la fois politique et administratif, même s’il n’a jamais réalisé de films en tamazight.   

Amar Tribèche qui était membre du jury des deux dernières éditions connait les difficultés du festival amazigh. La 16e édition du Festival du film amazigh est prévue pour le 12 décembre prochain. Un appel a film a déjà été lancé il y a de cela quelques semaines. Les grandes lignes de cette nouvelle édition ont déjà été annoncées par l’ex-commissaire, reste à savoir si Amar Tribèche va les maintenir et poursuivre le développement de ce cinéma  identitaire et culturel d’expression amazigh. 

Salim Bey