DIA | Candidature de l’Algérie pour les CAN 2017 et 2019 : les ministres avaient-ils menti ?
38558
post-template-default,single,single-post,postid-38558,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Candidature de l’Algérie pour les CAN 2017 et 2019 : les ministres avaient-ils menti ?

DIA-10 décembre 2018: L’annulation par la CAF de l’organisation de la phase finale de la CAN-2019 par le Cameroun s’apparente à un véritable démenti pour tout ce qu’avaient colporté les deux anciens ministres de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Tahmi et El Hadi Ould Ali. Il s’avère que ces deux ministres avaient menti quand ils avaient évoqué la candidature de l’Algérie pour l’organisation de la CAN-2017 ou 2019 ou encore 2021.
L’actuelle ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, a clairement affirmé que l’Algérie n’est pas disposée à abriter la CAN-2019 en raison notamment des retards qu’accuse la réalisation de plusieurs stades, à savoir ceux de Tizi Ouzou, Oran et Baraki, alors que le stade de Douéra est déjà jeté aux oubliettes.
Hattab a déjà déclaré que l’Algérie doit d’abord achever les projets lancés en matière de construction de stades, soulignant qu’aucune décision ne sera prise à la hâte. Il a également souligné qu’il y a d’autres facteurs importants dont il faut tenir compte quant à ‘organisation de la CAN-2019. Il faisait certainement allusion à l’élection présidentielle du mois d’avril 2019.
Toutefois, il faut reconnaitre que les deux anciens ministres de la Jeunesse et des Sports ont menti quand ils avaient fait campagne avec l’ancien président de la FAF pour la candidature de l’Algérie à l’organisation de la CAN-2019.
Nassim Fateh