La Casbah sous le choc après l'assassinat d'un de ses enfants à Barcelone - DIA
22641
single,single-post,postid-22641,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Djallal

La Casbah sous le choc après l’assassinat d’un de ses enfants à Barcelone

DIA-08 septembre 2017: Les habitants de la Casbah sont sous le choc après l’assassinat d’un de ses enfants, Djallal Benchouarek, 27 ans par un jeune marocain à Barcelone avant hier.

C’est l’Imam de la mosquée Fares à la Casbah, qui a annoncé la triste nouvelle aux gens du quartier lors du prêche de la prière de ce vendredi. L’imam connaissait bien ce jeune qui habitait la rue Caton et qui fréquentait la mosquée et qui était connu pour sa gentillesse et sa générosité.  

Comme l’a révélé DIA il y a quelques minutes, le jeune algérien est mort après avoir été poignardé lors d’une dispute mercredi entre un groupe d’Algériens et de Marocains près de Santa Caterina à Barcelona. C’est un jeune marocain de 16 ans qui était sous l’effet de la drogue (Colle) qui l’a poignardé.

La police catalane a appréhendé un jeune, mais on ignore s’il s’agit bien de l’auteur du crime. Cette affaire risque d’avoir des conséquences sur l’avenir des relations entre les communautés algériennes et marocaines à Barcelone.

Amel Bouchaib