Confidentiel : Boumehdi sommé de «s'effacer» du FLN - DIA
38080
single,single-post,postid-38080,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Boumehdi

Confidentiel : Boumehdi sommé de «s’effacer» du FLN

DIA-29 novembre 2018: Le désormais ex-membre dirigeant et influent au sein du Front de libération nationale (FLN), Ahmed Boumehdi, a été sommé par les plus hautes autorités du pays de quitter le parti et de s’effacer, a-t-on appris auprès du FLN. Boumehdi avait déclaré, juste après «la démission» de l’ancien secrétaire général du FLN Djamel Ould Abbes, que ce dernier a été «victime d’une crise cardiaque», précisant que Ould Abbes «a pris un congé de maladie de longue durée et qu’il n’y a pas eu de démission». La dernière fois que Boumehdi a été vu au siège du FLN, c’était la semaine dernière quand il était venu dans son bureau prendre ses affaires personnelles pour ne plus revenir. Depuis lors, il a disparu. Boumehdi a été contraint de s’éclipser après avoir osé contredire ou démentir l’information officielle de la démission de Ould Abbes. 
Du coup, Boumehdi est jeté dans les oubliettes au même titre que Ould Abbes, Said Bouhadja, Abdelaziz Belkhadem et tant d’autres dirigeants du FLN qui sont devenus des bannis…