Confidentiel : Ghoulam affecté par l'ingratitude de la FAF - DIA
38690
single,single-post,postid-38690,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Ghoulam

Confidentiel : Ghoulam affecté par l’ingratitude de la FAF

DIA-14 décembre 2018: L’international algérien de Naples (Italie) Fawzi Ghoulam qui vient de reprendre la compétition, a confié à des proches qu’il était affecté par le comportement des responsables de la FAF, à leur tête Kheireddine Zetchi. Absent des terrains depuis le 1er novembre 2017 à cause d’une blessure aux ligaments croisés du genou et une autre à la rotule, l’arrière gauche de Naples a repris la compétition la semaine dernière.
Ghoulam a confié que les responsables de la FAF ne l’ont pas soutenu moralement et l’ont ignoré depuis qu’il a contracté sa blessure.  Au contraire, la FAF de Zetchi avait prié, l’année dernière, le club de Napoli de lui fournir des preuves que Ghoulam était blessé, car elle l’avait soupçonné de simuler cette blessure. Aujourd’hui, même après sa reprise, Ghoulam n’a même pas été félicité par la FAF, dont le président aurait pu lui envoyé un message d’encouragement.
L’attitude de la FAF est à déplorer, alors que Belmadi peut bénéficier des circonstances atténuantes dans la mesure où Ghoulam était blessé quand il (Belmadi) a été engagé au poste de sélectionneur national.