Corruption dans l'arbitrage : graves révélations de Medouar - DIA
35386
single,single-post,postid-35386,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Medouar

Corruption dans l’arbitrage : graves révélations de Medouar

DIA-07 septembre 2018: Le président de la Ligue de football professionnel, Abdelkrim Medouar, a fait des déclarations graves en affirmant que les arbitres corrompus sont connus. «Ce sont toujours les mêmes arbitres qui commettent des erreurs dans les matches de championnat sans qu’ils ne soient inquiétés. Ils ne sont pas sanctionnés et continuent d’officier», s’est plaint Medouar qui s’exprimait ce vendredi lors de l’émission sportive de la chaîne 3 «Football Magazine».
Medouar a précisé qu’il était déjà président de club et qu’il parlait en connaissance de cause, regrettant en même temps que la commission centrale d’arbitrage (CCA) soit autonome et indépendante. La CCA qui relève de la FAF, est dirigée par un membre désigné par le président de la FAF, alors que la commission devrait être présidée par un membre élu du bureau fédéral, ce qui n’est pas le cas puisque le président de la CCA échappe au contrôle du bureau fédéral et demeure un employé de la FAF.
Le président de la CCA, qui a le pouvoir de désigner les arbitres des matches de championnat, a toujours été critiqué et descendu en flammes par les clubs, mais il reste protégé par le président de la FAF qui l’a désigné à ce poste.
En ce sens, Medouar a déploré cette situation qui doit changer, appelant aussi à revoir le système d’arbitrage en Algérie. Il a révélé que «certains arbitres devraient être renvoyés et ne devraient plus officier les matches de championnat». 
Il faut préciser que la LFP n’a pas la prérogative de s’immiscer dans la désignation des arbitres, mais cela n’a pas empêché Medouar de dénoncer des arbitres corrompus qui continuent d’officier et qui, en plus, demeurent intouchables ! 
Nassim Fateh