Cumul de fonctions : Ould Zemirli sous le coup de l'article 122 de la Constitution (Vidéo) - DIA
39047
single,single-post,postid-39047,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Ould Zemirli

Cumul de fonctions : Ould Zemirli sous le coup de l’article 122 de la Constitution (Vidéo)

DIA-30 décembre 2018: Le nouveau sénateur du Rassemblement national démocratique (RND) pour la wilaya d’Alger, Bachir Ould Zemirli, se trouve sous le coup de l’article 122 de la Constitution. DE ce fait, Ould Zemirli pourrait perdre son poste de sénateur, suite au recours formulé par le Front de libération nationale (FLN) auprès du Conseil constitutionnel pour contester l’élection du sénateur RND.
L’article 122 de la Constitution est clair à ce sujet et stipule : «Le mandat du député et du membre du Conseil de la nation est national. Il est renouvelable et non cumulable avec d’autres mandats ou fonctions».
Il se trouve que Ould Zemirli est un membre élu à la Fédération algérienne de football (FAF) où il occupe le poste de vice-président. Ould Zemirli qui brille par ses absences répétées à la FAF en raison de son désaccord avec le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, avait demandé récemment une autorisation du président de la fédération pour s’absenter et se consacrer aux élections du renouvellement partiel du Conseil de la nation.
Comme rapporté déjà par DIA, Ould Zemirli ne s’est pas retiré ou démissionné de la FAF, mais il a gelé ses activités au sein de l’instance du football national afin de pouvoir se consacrer aux élections du Sénat. Or, la Constitution ne permet pas le cumul de fonctions.
Ainsi, Ould Zemirli qui est un industriel et homme d’affaire qui dirige également le NA Hussein Dey, doit choisir entre le Conseil de la nation et la FAF car il n’a pas le droit de cumuler deux postes en tant qu’élus.
Par ailleurs, le recours du FLN contre l’élection d’Ould Zmirli a dévoilé au grand jour que la FAF piétine la Constitution. Le président de la FAF occupe toujours le poste de président du Paradou AC et son vice-président, Rebbouh Haddad continue d’occuper le poste de vice-président de l’USM Alger, de même que Abdelkrim Medouar qui est porte-parole de l’ASO Chlef.
Amir Hani