Son dernier A320-200 baptisé « Arezki » : l’hommage d’Aigle Azur à Idjerouidène - DIA
32910
single,single-post,postid-32910,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-AIgle azur avion

Son dernier A320-200 baptisé « Arezki » : l’hommage d’Aigle Azur à Idjerouidène

DIA-13 juin 2018: Aigle Azur est la deuxième compagnie aérienne après Air Algérie et l’Algérie représente 50% de ses activités et près de la moitié de son chiffre d’affaires, soit 70 millions sur 140 millions d’euros. Cette position va être encore renforcée par l’acquisition récente de deux Airbus A330-200 pour les liaisons entre Paris, Bamako et Porto.

Le premier  A330-200 immatriculé F-HTAC et baptisé Arezki, (du prénom de l’ancien PDG Idjerouidène, décédé le 24 avril 2016) a été officiellement lancé le samedi 10 juin par la compagnie française, lors d’un vol commercial Paris-Alger. L’avion est une fierté pour les employés algériens de la compagnie française installée à Alger. 

Le PDG d’Aigle Azur Frantz YVELIN a déclaré lors d’une rencontre avec la presse algérienne que la famille Idjerouidène était très émue par cet hommage et que cette signature marque avec des lettres de noblesse le passage du premier algérien à avoir dirigé la compagnie Aigle Azur. 

dav

Yacine BENSLIMANE, Délégué Général Algérie d’Aigle Azur, lors de l’inauguration de A330-200

Configuré pour accueillir 18 passagers en classe Affaires et 268 en Economie dont 46 en sièges «confort ». Depuis le 28 avril 2018, il est déployé entre la base d’Aigle Azur à Paris-Orly et les aéroports de Porto-Francisco Sa Carneiro, d’Alger Houari Boumédienne et Bamako-Modibo Keita. Ce premier avion doit être rejoint par un deuxième (F-HTIC baptisé Sylvain F. pour Floirat, le fondateur de la compagnie en 1946), également pris en leasing chez AerCap et ayant été précédemment utilisé par la défunte Air Berlin. Ces deux gros-porteurs s’ajoutent aux neuf A320 et un A319 déjà en service.

DIA-AIGLE AIRBUS 320

Les A330-200 portent la nouvelle identité visuelle d’Aigle Azur,  dédiée au long courrier et à même de conquérir de nouvelles cibles affaires et loisirs », avec en outre une « évolution en profondeur du produit à bord pour se positionner parmi les meilleurs transporteurs long-courrier.

Au programme : montée en gamme dans toutes les classes avec notamment une Classe Affaires dotée de sièges-lits inclinables à 180° et parfaitement horizontaux, d’un système individuel de divertissement à bord de type VOD de dernière génération dans les 2 cabines, de différentes ambiances lumineuses « mood light » et enfin d’une connectivité internet à bord (dès le mois de juillet).

Ces A330 relieront Paris-Alger  et Paris-Oran. Les réservations des deux nouvelles routes long-courrier d’Aigle Azur sont ouvertes en ligne, on évoque trois rotations hebdomadaires vers Pékin à partir du 21 juin puis trois autres vers Sao Paulo (Campinas) à compter du 5 juillet.

DIA-Aigle azur avion 2

Aigle Azur avait dévoilé fin mars son projet de « réinvention », incluant le lancement de ses premières routes long-courriers en partenariat avec ses actionnaires dont le chinois HNA Group (propriétaire des compagnies Hainan Airlines, Hong Kong Airlines, China West Airlines, Lucky Air, Tianjin Airlines, Hong Kong Express…) qui possède désormais 48 % du capital d’Aigle Azur et David Neeleman. Le réseau moyen-courrier va être adapté pour alimenter ces deux liaisons intercontinentales et générer davantage de trafic de correspondance. Mais la compagnie affirme aussi vouloir rester « fidèle à ses marchés historiques » que sont l’Algérie, le Mali et le Sénégal. L’année 2017 avait marqué le début d’une expansion significative du réseau d’Aigle Azur : lancement des dessertes de Beyrouth au départ de Paris-Orly le 5 juillet 2017, Berlin le 1er décembre puis Moscou le 21 décembre (ces deux dernières étant renforcées cet été), sans oublier le Marseille – Beyrouth qui sera lancé cet été et opéré deux fois par semaine entre le 12 juin et le 9 septembre, et le Paris – Milan qui verra le jour le 16 septembre (6 vols par semaine). Enfin pour précision, Aigle Azur est depuis 2014, la 2e compagnie aérienne française, derrière Air France et devant Air Austral et Corsair International (avec près de 2 millions de passagers en 2017) Près de 15 destinations au départ de 5 aéroports en France et près de 300 vols réguliers par semaine. Elle emploie 1400 personnes. La compagnie a signé récemment des partenariats avec plusieurs compagnies aériennes notamment Air Caraïbes et TAP Air Portugal.

Salim AGGAR

DIA-Aigle azu