BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Face au ras-le-bol des parents d’élèves, des enseignants cassent la grève du CNAPESTE

DIA-11 février 2018: La grève qui touche le secteur de l’Education nationale qui risque d’aller vers le pourrissement, semble connaitre son épilogue après l’appel de détresse de l’Association nationale des parents d’élèves (ANPE) et la décision des enseignants de Blida de rejoindre leurs postes de travail.
En ce sens, le président de l’ANPE, Khaled Ahmed, a renouvelé son appelé au Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation (CNAPESTE) à se conformer à la décision de justice et à arrêter la grève pour préserver l’intérêt de l’élève et son droit constitutionnel à la scolarité.
Il a appelé les enseignants grévistes à « l’arrêt immédiat de leur mouvement de protestation conformément à la décision de la justice qui a déclaré la grève « illégale » et instruit les enseignants de regagner leurs postes de travail, en vue de préserver le droit de l’élève à la scolarité. Le président de l’ANPE a souligné que la grève à laquelle a appelé le CNAPESTE doit être traitée avec « civilité »  en tenant compte de la situation économique du pays.
Il s’est interrogé sur le sort des élèves notamment ceux en classe d’examen (Bac et BEM), ajoutant que cette grève s’appuie sur « des motivations politiques ».
« La grève ouverte n’existe pas légalement », a-t-il fait affirmé, précisant qu’il « existe des voies et des méthodes limitées dans le temps et dans l’espace pour formuler des revendications sans porter atteinte au maillon faible de la chaîne, qui est l’élève ».
Le président de l’ANPE a souligné l’importance d’assurer la stabilité du secteur de l’éducation, d’autant que la scolarité est un droit garanti par la constitution, pour « protéger les générations futures » de toute perturbation.
Des enseignants à Blida regagnent leurs postes de travail
Dans ce sillage, plusieurs enseignants grévistes affiliés au Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation (CNAPESTE) à Blida, ont arrêté la grève déclenchée par le syndicat depuis près de trois mois et ont regagné leurs postes de travail après la menace de la direction de l’Education de prendre des mesures disciplinaires à leur encontre.
La direction de l’Education de Blida a fait savoir qu’elle compte prendre des mesures de radiation et de licenciement à l’encontre des enseignants grévistes qui n’auront pas regagner leurs postes de travail après les mises en demeure qui leur ont été adressées, a indiqué la même responsable.
Plus de 130 enseignants vacataires ont été mobilisés pour rattraper les cours ratés, au niveau de tous les lycées de la wilaya, alors que le volume horaire des cours à rattraper a été réduit après cette mesure à deux semaines qui seront rattrapées dans les prochains jours.
Amir Hani
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-MDS dg

La régie foncière de la Wilaya d’Alger veut récupérer le siège du MDS

DIA-21 février 2018: Le parti MDS (Mouvement démocratique social) a annoncé hier dans une conférence de presse que ...