Le FFS salue la mobilisation des grévistes dans divers secteurs - DIA
29080
single,single-post,postid-29080,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
dia-ffs

Le FFS salue la mobilisation des grévistes dans divers secteurs

DIA-28 février 2018: Le Front des forces socialistes a réagi à la situation sociale que connait l’Algérie, appoetant son soutien aux grévistes et appelant en même temps le pouvoir à ouvrir les voies du dialogue. Dans un communiqué signe par le Premier secrétaire du FFS, Mohamed Hadj Djilani, le FFS «salue la mobilisation des enseignants, des médecins résidents, des étudiants de l’ENS et des syndicats autonomes», soulignant que «leurs mouvements sont un signal fort de prise de conscience au sein de la société».

Le parti qui se dit «inquiet» de la situation qui caractérise plusieurs secteurs, a estimé que «face à la contestation sociale grandissante, les pouvoirs publics se devaient d’ouvrir un dialogue permanent et inclusif à l’effet de rechercher des solutions consensuelles aux problèmes posés par les différents syndicats et collectifs».

Pour le FFS, «le pouvoir privilégie la menace et la répression en lieu et place du dialogue et de la concertation», dénonçant «la gestion brutale prônée par le régime, qui n’est que le prolongement de sa politique antipopulaire, antisociale, antinationale et antidémocratique».

Pour rappel, le FFS connait actuellement crise structurelle après la démission de plusieurs de ses membres dirigeants qui réclament l’organisation du 5e congrès ordinaire du parti, sachant qu’il devait se tenir réglementairement en 1017.

Amir Hani