BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Idir, le retour de l’artiste prodige de la chanson Kabyle: «Je suis resté algérien»

DIA-22 octobre 2017: Après plus 38 ans d’absence, le grand chanteur algérien d’expression Kabyle Idir est de retour dans son pays pour un gala évènement les 4 et 5 janvier prochains à la coupole du 5 juillet. C’est ce qu’ont annoncé le chanteur et les organisateurs, en l’occurrence, Sami Bencheikh El Hocine, le DG de l’Office national des droits d’auteurs et droits voisins (Onda) et  le producteur du chanteur Belaïd Djermane, patron des Editions Izem, lors d’une conférence de presse au cercle Frantz Fanon à l’Oref.    

Le grand retour d’Idir sur la scène artistique nationale après près de quarante ans d’absence coïncidera avec les fêtes de l’an berbère Yennayer et ouvrira la voie à une tournée nationale qui verra ce grand chantre de la chanson Kabyle se produire à Tizi Ouzou, Béjaia, Bouira, Constantine, Batna, Annaba, Tlemcen… Des centaines d’artistes algériens et étrangers sont attendus à ce rendez vous, a précisé Sami Bencheikh El Hocine.  

La presse qui est venue en force au cercle Frantz Fanon a questionné Idir sur son long exil de l’Algérie. L’auteur de la célèbre chanson « Avava Inouva » a expliqué que cette absence est due « aux péripéties de l’histoire du pays qui est passé par des zones de turbulence » avant d’ajouter: «L’on a essayé de récupérer la chanson en mettant le grappin sur les artistes les plus en vue, sous l’égide de je ne sais quelle entité… Je suis quelqu’un qui essaye de chanter à qui veut bien m’écouter.»

Idir a expliqué qu’il a renoué avec la scène algérienne, après notamment l’officialisation de tamazight, précisant qu’à aucun moment, il n’avait émis le désir de ne pas chanter dans son  pays, rappelant son amour constant et indéfectible pour la patrie: «Je suis resté algérien à l’heure où il m’était possible de changer de nationalité.»

Le chanteur pourrait choisir de se produire à Tizi-Ouzou dans le stade du 1er-Novembre ou dans le stade Oukil-Ramdane. Le vœu d’Idir c’est surtout de satisfaire le plus grand nombre de spectateurs. A Bejaia c’est au stade Benallouache que le chanteur va se produire alors qu’à Constantine il se produira vraisemblablement  dans la salle du Zénith.

L’interprète de la chanson  «Avava inouva», tube planétaire interprété dans une trentaine de langues, a indiqué en réponse à notre question qu’il n’existe pas de projet d’album avec les chanteurs kabyles de sa génération, à l’image de Ait Mangellet, Djamel Allam ou Takfarinas, car chacun a son style de chanson et sa force musicale. Enfin, la tournée de Idir coïncidera avec la sortie d’un coffret de CD édité  par l’Onda,  contenant toutes les œuvres du chanteur , au grand bonheur de ses fans et de ses admirateurs.

Salim Bey

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-ouyahia bouchoureb

Ouyahia confirme l’exclusion de Bouchouareb du bureau national du RND

DIA-19 janvier 2018: Le secrétaire général du RND Ahmed Ouyahia a officiellement écarté l’ancien ministre Abdeslam Bouchouareb du parti. L’ancien ...