BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Images de l’ENTV sur la décennie noire : Abderezzak Makri se saisit et accuse

DIA-30 septembre 2017: Les images « choquantes » et inédites de la décennie noire diffusées jeudi soir sur l’ENTV font le buzz et suscitent moult interrogations. Abderezzak Makri, ex- président du HMS n’a pas manqué de saisir l’occasion pour livrer son analyse.

En effet, habitué aux réactions à chaud sur sa page Facebook, Makri n’a pas manqué de se pencher sur la question. Pour lui cette diffusion est une manouvre visant à « terroriser » et  à « faire peur » aux citoyens afin qu’ils se taisent face à la cherté de la vie, l’échec des politiques suivies jusque-là ainsi que l’avenir inconnue qui guette le pays.

Continuant sur sa lancée, il affirme que ceux qui ont engagé cette manœuvre n’avaient aucun rôle dans l’affrontement des terroristes à l’époque. Selon lui certains d’entre eux se sont enfouis et n’avaient pas le même discours qu’aujourd’hui. Et la M.Makri désigne explicitement le Front de Libération Nationale (FLN).  D’autres étaient cachés et n’étaient même pas dans la scène. Ceux-là n’arboraient pas le discours de « chitta » qu’ils ont aujourd’hui. M.Makri souligne ainsi que ces gens sont ceux du Rassemblement  National Démocratique (RND), sans toutefois cité le Président du parti et désormais Premier Ministre Ahmed Ouyahia. Dans son post, l’ex chef du HMS affirme que ces gens-là s’attaquent aujourd’hui à son parti et le dénigrent alors qu’il était à l’époque sur le terrain pour faire face au phénomène du terrorisme. Son parti aurait perdu 400 hommes dans cette lutte, et à cet effet M.Makri rend hommage au cheikh Mohammed Bouslimani.

Pour rappel, en guise de célébration du 12éme anniversaire de la réconciliation nationale l’ENTV a choisi de diffuser un reportage (jeudi soir) contenant des images choquantes et inédites de la décennie noire.

Dans le reportage en question on peut y voir des corps déchiquetés, des victimes amputées de leurs membres inférieurs et d’autres images interdites de diffusion à l’époque pour ne pas faire de la propagande aux terroristes. 

Lamine Réda

 

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

dia-immigrants

Expulsion de 2 000 migrants subsahariens selon Amnesty International

DIA-23 octobre 2017: Dans un communiqué rendu public, l’ONG Amnesty International, a annoncé que les autorités algériennes  ...