Lâché par les Pouvoirs publics, Madjer partira en juin et sera remplacé par Charef - DIA
32568
single,single-post,postid-32568,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Madjer FD

Lâché par les Pouvoirs publics, Madjer partira en juin et sera remplacé par Charef

DIA-03 juin 2018: Le sélectionneur national, Rabah Madjer, partira au courant du mois de juin, soit après le match contre le Portugal prévu jeudi prochain à Lisbonne, a-t-on appris auprès de la FAF. C’est le président de la fédération, Kheireddine Zetchi, qui a confié ce secret de polichinelle à des membres du bureau fédéral, lesquels sont chargés d’ébruiter l’information auprès de leurs connaissances et amis, notamment la presse. Il est aussi prévu que le bureau fédéral se réunisse après le match Portugal-Algérie et engagera un débat sur l’équipe nationale.

Une manière pour Zetchi d’associer les membres du BF à la décision de se débarrasser de Madjer. Le président de la FAF a souhaité que Madjer démissionne, mais ce dernier lui a répondu clairement et refuse de démissionner surtout quand il évoque la participation de l’équipe nationale à la CAN-2019, à savoir l’objectif qui lui est assigné par la FAF.
En termes plus clairs, Madjer compte aller jusqu’à la fin de son contrat, sinon il exigera de la FAF des indemnités pour lui et ses adjoints. Madjer, Menad et Ighil perçoivent près d’un milliard de centimes, sans compter les salaires des entraineurs des gardiens de but et du préparateur physique.
De ce fait, la FAF fera tout pour amener Madjer à démissionner, mais ce dernier refuse de s’en aller malgré les insultes du public et la pression de la fédération. Pis encore, Madjer a été lâché par les Pouvoir publics, notamment après la déclaration du ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab qui s’est dit «déçu», sans apporter le moindre soutien à Madjer.
En somme, le sélectionneur national aura perdu tous ses soutiens y compris les joueurs de l’équipe nationale qui ne lui vouent pas le respect, en témoigne leur indiscipline sur le terrain.
La FAF qui conteste les choix de Madjer, qui a fait appel à des joueurs trentenaires, compte promouvoir Boualem Charef et Hocine Achiou pour diriger l’équipe nationale sous la supervision du Directeur technique national, Rabah Saâdane.
Il faut relever que depuis sa désignation en octobre dernier, Madjer a snobé tout le monde. Il ne s’est jamais réuni ou consulté le DTN, Rabah Saâdane et a ignoré les entraîneurs de clubs alors qu’il a carrément boycotté la presse. Soutenu par l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Madjer se croyait au-dessus de tout ce beau monde. Aujourd’hui, c’est le contraire qui se produit et Madjer est bel et bien dans ses petits souliers. Son salut réside dans son départ pour éviter d’être humilié encore davantage. 
Nassim Fateh