DIA | L’Ambassadeur Amar Belani réagit à la décision de l’UE de fermer ses frontières à l’Algérie
53417
post-template-default,single,single-post,postid-53417,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

L’Ambassadeur Amar Belani réagit à la décision de l’UE de fermer ses frontières à l’Algérie

Suite à la résolution émise par l’UE, qui a décidé de fermer ses frontières à l’Algérie, l’ambassadeur d’Algérie à Bruxelles Amar Belani, a réagi dans une interview sur Euronews, affirmant que cette mesure n’aura aucune répercussion; sur l’ensemble des dispositifs entrepris par les autorités algériennes.

Effectivement, les autorités algériennes ont décidé de maintenir la fermeture des frontières terrestres, maritimes et aériennes; afin d’endiguer la prolifération du Coronavirus, a précisé le chef de la diplomatie algérienne dans la capitale européenne.  

Suite à l’actualisation du répertoire des pays autorisés d’accès à l’UE, l’Algérie s’est vue exclu de ce nouveau listing rendu public le 29 juillet 2020. Une reconsidération portante d’une optique sécuritaire, qui vise à préserver l’immunité de l’UE; de la matrice épidémiologique algérienne, qui progresse dangereusement.  

La liste des 12 pays autorisés d’accès à l’UE  

L’actualisation dudit listing établi le 29 juillet passé, par les représentants diplomatiques de l’UE; comporte désormais seulement 12 pays permis d’entrer à l’espace européen.

De ce fait, les destinations ayant bénéficié de cette autorisation sont : l’Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande, le Japon, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie, le Maroc, la Géorgie, le Rwanda et l’Uruguay.

En outre, la Chine est également inscrite dans cette « liste blanche » élaborée par l’UE. Cependant, les voyageurs provenant de cette destination ne pourront pas gagner le sol européen; du moment que l’État du pays de l’empire du milieu demeure encore réticent face à l’application du principe de réciprocité. 

Amir Hani