L'enfant subsaharien maltraité à Annaba : 6 mois de prison ferme à l'encontre des agresseurs - DIA
35727
single,single-post,postid-35727,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-agression enfant

L’enfant subsaharien maltraité à Annaba : 6 mois de prison ferme à l’encontre des agresseurs

DIA-17 septembre 2018: Le tribunal d’Annaba a prononcé lundi deux condamnations à six (6) mois de prison ferme assorties d’une amende de 20 000 dinars à l’encontre de deux individus, le premier pour « coups volontaires » portés sur un mineur d’un pays africain (pays du Sahel), le deuxième pour avoir « filmé et posté la vidéo sur le web », alors qu’un  troisième individu a été acquitté, a-t-on appris auprès du tribunal.

L’affaire remonte au 11 juillet 2018, lorsqu’une vidéo a été diffusée sur internet montrant un enfant âgé de six (6) ans originaire d’un pays africain sub-saharien se faire insulter et frapper (giflé) par un adulte dans une station de bus à Annaba.
Une plainte contre X pour maltraitance avait été dès lors déposée par la wilaya d’Annaba à l’issue de laquelle trois individus ont été arrêtés et poursuivis pour « agression volontaire sur mineur », « humiliation et mauvais traitements infligés à un mineur » et « diffusion de vidéo malveillante sur internet ».
 
La wilaya d’Annaba avait également publié un communiqué au sujet de cet incident, stipulant que « toute atteinte à l’intégrité psychologique et physique de toute personne, sans distinction de sa race ou de sa nationalité, fera l’objet de poursuites pénales conformément aux lois de la République ».