BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Levée de gel en 2018 sur les projets dans les Travaux publics et les transports

DIA-06 novembre 2017: Le ministre des Travaux publics et des transports, Abdelghani Zaalane, a affirmé dimanche à Alger que son secteur verra le lancement de nouveaux projets, après trois années de gel.

Dans le projet de loi de Finances (PLF) 2018, le budget équipement du secteur s’élève à 380,76 milliards DA, contre 62,69 milliards DA en 2017, soit une hausse de 507%, a indiqué le ministre devant la Commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN), dans le cadre de l’examen du PLF 2018.

Cette augmentation significative s’explique par l’inscription de plusieurs nouveaux projets, et ce après trois années où aucun projet n’a été inscrit dans le budget.

« Grâce à la loi de finance 2018, nous pouvons dire que le secteur a dépassé la zone de turbulences », a relevé M. Zaalane.

Les nouveaux projets inscrits portent sur la réalisation, pour une enveloppe de 150 milliards DA, de la première tranche du port du centre (Cherchell) et sa connexion au réseau routier et ferroviaire, avec tous les équipements et dépendances, à l’image des zones industrielles et des plateformes logistiques.

En outre, une enveloppe de 65 milliards DA est prévue pour l’entretien de 500 Klm de routes nationales, autoroute est-ouest ainsi que l’entretien des ports et aéroports, le renforcement des ponts métalliques et la réhabilitation de la voie ferrée.

Au titre développement des régions enclavées au nord et au sud du pays, une enveloppe de 28 milliards DA est réservée à la réalisation et au renforcement des projets de dédoublement et de réhabilitation des routes.

Par ailleurs, un montant de 6,5 milliards DA a été alloué à la mise en œuvre de la deuxième phase du système de régulation du trafic routier à Alger visant à désengorger la circulation routière et améliorer les conditions de transport au niveau de la capitale.

En outre, 178,15 milliards DA ont été consacrés à la réévaluation du programme en cours de réalisation.

Le lancement des projets du secteur interviendra en fonction des priorités et de l’efficience économique, a affirmé le ministre.

Le péage sur l’autoroute est-ouest bientôt tarifié

Evoquant le programme de son secteur, le ministre des Travaux publics et des transports a indiqué que le parachèvement des 84 km restants de l’autoroute est-ouest reliant la région de Dréan aux frontières algéro-tunisiennes, débutera avant la fin de l’année en cours, ajoutant que cette autoroute sera dotée de tous les équipements nécessaires au bien-être et à la sécurité des usagers, outre les points de péage.

Le ministre a précisé, à ce propos, que les tarifs seront fixés dans les semaines à venir dans le cadre d’un travail de concertation au sein du gouvernement.

D’après un sondage réalisé par une société étrangère spécialisée, 84% des citoyens sont prêts à payer en contrepartie de l’utilisation de l’autoroute est-ouest, a indiqué le ministre, faisant savoir que les recettes seront destinées au financement des travaux de maintenance sans recours au Trésor.

L’autoroute est-ouest sera reliée aux principaux ports à travers 13 pénétrantes sur une distance globale de 611 km dans le cadre du plan directoire 2005-2025 qui en prévoit 24.

Concernant la voie ferrée, le réseau national s’est doté de 2.300 km supplémentaires pour atteindre actuellement 6.300 km. Ce chiffre devra passer à 12.500 km à l’horizon 2025.

Des préparatifs sont en cours pour le lancement de projets de connexion ferroviaire des zones de production du ciment et de rond à béton ainsi que les mines de phosphate.

S’agissant du transport aérien, M. Zaalane a annoncé que la compagnie nationale Air Algérie a entamé une restructuration interne permettant à créer des filiales spécialisées dans les différentes activités relatives au transport aérien dont le catering et la maintenance.

Le ministre a fait état également du lancement, avant la fin de l’année en cours, de plateformes pour l’exportation des produits agricoles au niveau des aéroports de Biskra, Adrar et El Oued.

S’agissant de l’ouverture de l’investissement dans le transport maritime et aérien au secteur privé, le ministre a indiqué qu’il s’agit uniquement du fret, précisant que son secteur était en cours d’adapter le cadre juridique et d’élaborer un cahier de charges régissant cette activité.

Au sujet de la domination des sociétés étrangères sur le transport maritime de marchandises, M. Zaalane a rappelé que le programme d’acquisition de nouveaux cargos permettra aux entreprises nationales d’augmenter graduellement leur part à 25 % à l’horizon 2025.

APS 

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-Peugeot PSA Condor

Le premier véhicule Peugeot made in Algéria en 2018

DIA-12 novembre 2017: Le premier véhicule de la marque Peugeot sortira de l’usine d’Oran en ...