BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Le message d’Ouyahia à l’opposition : le plan d’action du gouvernement passera

DIA-13 septembre 2017: Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a adressé un message clair et précis à l’opposition. En réunissant les partis politiques qui représentent la majorité absolue au Parlement, Ouyahia a signifié que le plan d’action  du gouvernement passera comme une lettre à la poste au parlement, lors de sa présentation ce dimanche devant les députés de l’APN.
Le plan du gouvernement entre dans le cadre de la mise en œuvre du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. En ce sens, Ouyahia qui est aussi secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND) avait réuni mardi dernier, au Palais du gouvernement, les partis qui soutiennent le programme du Président Bouteflika. Il s’agit des partis du Front de libération nationale (FLN), le RND, Tajamou Amal al-Jazair (TAJ), et le Mouvement populaire algérien (MPA). Ce sont ces mêmes partis qui avaient soutenu le chef de l’Etat pour un 4e mandat en 2014.
En se coalisant à l’APN, ces formations politiques voteront en faveur du plan d’action du gouvernement et écraseront carrément l’opposition dont les voix sont moindres par rapport à ces partis politiques.
A ce propos, Ouyahia a indiqué que «l’opposition a d’ores et déjà annoncé qu’elle voterait contre le plan d’action du gouvernement», estimant que «c’est quelque chose de normal comme il est tout à fait normal que le gouvernement mobilise sa base politique autour du programme du président de la République».
«Il est naturel, dans un système démocratique, que le gouvernement se réunisse avec ses alliés avant de s’engager dans un débat démocratique où la présence de l’opposition est nécessaire».
En plus du soutien de la majorité parlementaire, le patronat et l’UGTA ont réaffirmé ce mercredi leur soutien aux réformes initiées par le président de la République, lesquelles sont contenues dans le plan d’action du gouvernement.
Que reste-t-il donc à l’opposition ? Celle-ci a déjà été invitée par Ouyahia pour débattre de la situation socio-économique du pays, mais elle a décliné cette invitation. L’opposition a exigé que les questions politiques soient inscrites à l’ordre du jour.
Amir Hani 
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-Boudjerra Soltani

Révélations fracassantes sur la décennie noire : A quoi joue Aboudjerra Soltani ?

DIA-24 septembre 2017: A l’approche des élections locales et au vu de la tension qui ...