Messahel s’entretient avec le Conseiller à la sécurité des États-Unis John Bolton - DIA
34101
single,single-post,postid-34101,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Bolton

Messahel s’entretient avec le Conseiller à la sécurité des États-Unis John Bolton

DIA-25 juillet 2018: En marge de la Conférence ministérielle sur les libertés religieuses qui se tient à Washington, le Ministre des Affaires étrangères, M. Abdelkader Messahel, s’est entretenu, ce jour, avec le Conseiller à la Sécurité Nationale des États-Unis, M. John Bolton.

Cet entretien qui s’inscrit dans le cadre de la concertation régulière entre l’Algérie et les États-Unis d’Amérique, a été l’occasion pour les deux parties de procéder à une évaluation de la coopération algéro-américaine, notamment dans le domaine politique et sécuritaire.

Les deux responsables ont également abordé la situation dans les régions du Maghreb et du  Sahel, notamment au Mali et en Libye ainsi que les derniers développements que connaissent ces deux pays et les processus politiques de règlement. Dans ce cadre, le Ministre des Affaires étrangères a informé son interlocuteur des efforts que l’Algérie déploie dans le cadre du règlement de la crise en Libye et au Mali.

Messahel et Bolton ont, en outre, discuté des thématiques liées à la lutte contre le terrorisme et à la déradicalisation ainsi que la lutte contre la migration clandestine.

L’Algérie et les États-Unis entretiennent une coopération étroite sur les questions politiques et sécuritaires, structurée dans divers mécanismes, celui du dialogue stratégique au niveau des Ministres des Affaires étrangères, celui du dialogue sur les questions sécuritaires et la lutte contre le terrorisme qui est à sa cinquième session, tenue à Alger en juin dernier, et celui du dialogue militaire conjoint, dont la dernière session s’est tenue en février dernier.