Mihoubi à Tizi-Ouzou : plusieurs réserves sur le film "Ben M’hidi" ont été levées - DIA
39460
single,single-post,postid-39460,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
sdr

Mihoubi à Tizi-Ouzou : plusieurs réserves sur le film « Ben M’hidi » ont été levées

DIA-20 janvier 2019: Plusieurs réserves émises par la Commission de visionnage du Centre national d’études et de recherches sur le mouvement national à propos du film « Ben M’hidi » de Bachir Derrais ont été levées et et le passage à l’étape d’exploitation du film est en bonne voie, a fait savoir samedi à Tizi-Ouzou, le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi. 

Il a dans ce sens ajouté: « il est temps de mettre fin à cette polémique qui ne bénéficie ni au cinéma ni à Ben M’hidi que nous ne devons pas laisser otage de ces polémiques sans intérêt ».

S’exprimant lors d’un point de presse à l’occasion du premier coup de manivelle du film « Si Mohand Ou M’hand » à Djamaa N’Saridj, (25 Km à l’Est de Tizi-Ouzou), M. Mihoubi a expliqué que les ministères des Moudjahidines et de la Culture n’ont rien à avoir dans ce « différend artistique entre la commission de visionnage et le réalisateur ».

Les deux ministères qui financent le film, a-t-il précisé, « ont juste demandé au réalisateur qui a voulu imposer une vision particulière, le respect du scénario initial convenu entre les deux parties ».

Le Centre national d’études et de recherches sur le mouvement national qui a la charge de suivre les films et documentaires traitant de la guerre de libération nationale (1954-1962) avait émis des réserves sur le contenu du film et le traitement.

Lire aussi: Mihoubi : « Le film Larbi Benmhidi n’est ni interdit ni censuré! »