Mohamed VI félicite le Président Bouteflika à l'occasion de la commémoration de la Révolution de Novembre - DIA
37227
single,single-post,postid-37227,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-M6-Boutef

Mohamed VI félicite le Président Bouteflika à l’occasion de la commémoration de la Révolution de Novembre

DIA-01 Novembre 2018: Le roi du Maroc Mohammed VI a adressé un message de félicitations au président de la République Abdelaziz Bouteflika, à l’occasion de la commémoration du déclenchement de la glorieuse Révolution de novembre 1954, selon plusieurs sites électroniques marocains.
Le souverain marocain a présenté ses vœux au «peuple algérien frère à l’Algérie sous la sage conduite de M. Bouteflika», appelant à «hisser les relations de coopération entre le Maroc et l’Algérie au niveau des liens solides unissant les deux peuples frères».
Selon le message repris par les sites marocains, le Roi a exprimé ses «chaleureuses félicitations et ses sincères vœux de santé et de bonheur au Président algérien et davantage de progrès et de prospérité au peuple algérien frère sous la sage conduite de M. Bouteflika».
Il a souligné que la commémoration du déclenchement de la Révolution du 1er Novembre est l’occasion de «se remémorer la lutte héroïque menée par le peuple algérien frère pour la liberté et l’indépendance, ainsi que les sacrifices ayant marqué cette période décisive de notre histoire et qui resteront gravés dans la mémoire de la lutte commune de nos deux peuples, par fidélité aux liens de fraternité et d’unité de religion, de langue et de destin qui les unissent».
Mohamed VI a ainsi réitéré sa «ferme détermination à continuer d’œuvrer de concert» avec le Président Bouteflika en vue de «hisser les relations de coopération entre le Maroc et l’Algérie au niveau des liens solides unissant les deux peuples frères, de manière à concrétiser leurs aspirations à davantage de communication, de solidarité et de complémentarité et de réaliser le développement commun des deux pays dans la stabilité, la sécurité et la quiétude».
Amir Hani