Nouveau dérapage de Boualem Sensal sur l'Algérie dans un média français - DIA
27200
single,single-post,postid-27200,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Valeurs actuelles algerie

Nouveau dérapage de Boualem Sensal sur l’Algérie dans un média français

DIA-12 janvier 2018: Boualem Sansal a encore une fois raté une occasion de se taire. Ne pouvant plus convaincre par sa « littérature », il déverse sa salive haineuse sur l’Algérie et sur les algériens a écrit le journaliste Fayçal Metaoui sur son compte facebook. Dans un passage publié par l’hebdo français de droite finissante « Valeurs actuelles » pour justifier un dossier ridicule sous le titre pompeux de « la bombe algérienne ». Un fantasme parisien. Encore un autre. Voici ce qu’écrit l’écrivain polémiste Boualem Sansal :  » Les Algériens sont les rois de la débrouille, ils habitent des bidonvilles, mangent des pierres, sucent des racines, se lavent avec du sable, mais réussissent à garder en eux la flamme de l’espoir. On la trouve dans la drogue ou dans la religion et le commerce des produits magiques qui fleurit aux abords des mosquées (il s’en construit treize à la douzaine par jour); ou on s’investit à fond dans la possibilité d’une émigration réussie, ou on se regarde mourir à petit feu ».

Ce n’est pas la première fois que l’écrivain, Boualem Sensal, fait polémique. L’écrivain qui a visité Israël s’est illustré par ses propos controversés et ses positions extrémistes en déclarant un jour  que le FLN de Abane Ramdane et de Larbi Ben M’hidi n’est autre qu’une organisation terroriste à l’image de Daech.

A l’occasion de la visite d’Emmanuel Macron en Algérie ce 6 décembre, le romancier Boualem Sansal a donné une  interview a Marianne en conseillant le Président français « d’étudier sérieusement » l’histoire de nos deux pays. »L’Algérie, c’est la France, et la France, c’est l’Algérie ! »
En Algérie, la situation est aussi compliquée, les Algériens ne se ressemblent pas tous. Pour plus de la moitié d’entre eux, la France, c’est l’Algérie… L’Algérie officielle plutôt que l’Algérie souffrante qui, elle, se contenterait de simples visas. L’Algérie officielle est résolument française, elle possède un passeport français, accumule du bien partout en France, fréquente les meilleurs restos, les meilleures écoles, se soigne dans les meilleurs hôpitaux, et réclame toujours plus, ce qu’elle obtient aussitôt grâce à son arme secrète : la demande de repentance et le divorce.

Des déclarations qui n’ont pas été prises en considération par l’Elysée qui a classé l’écrivain comme un intellectuel instable. 

Cette édition de Valeurs Actuelles, hebdo conservateur proche de l’extrême droite, sortira la semaine prochaîne et consacrera un dossier de 15 pages à l’Algérie. Elle est décrite comme un pays au bord de la faillite, qui pourrait sombrer bientôt dans le chaos. Un tiers de la population est au chômage, des villes comme Alger et Oran se vident et les campagnes aussi. Des Algériens investissent dans des « refugee boats » qu’ils achètent sur le site Alibaba. Des millions d’Algériens débarqueront sur les côtes françaises, mettant selon le magazine la France en grand danger. Un discours habituel. 

Amir Hani  

DIA-Valeurs actuelles algerie