Ould Abbes lance le 5e mandat du Président Bouteflika pour barrer la route à Belkhadem et Ouyahia - DIA
30664
single,single-post,postid-30664,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Ould Abbas

Ould Abbes lance le 5e mandat du Président Bouteflika pour barrer la route à Belkhadem et Ouyahia

DIA-07 avril 2018: A une année de l’élection présidentielle, Djamel Ould Abbes, le secrétaire général du parti majoritaire au parlement le Front de libération nationale (FLN), a lancé le 5e mandat du Président Abdelaziz Bouteflika. Ould Abbes a fait cette annonce en présence des ministres FLN de l’actuel gouvernement, soulignant que c’est suite à sa tournée à travers les 48 wilayas du pays que le FLN annonce la candidature du Président.

Il a précisé que les militants et les cadres du FLN ainsi que de simples citoyens ont demandé à ce que le président Bouteflika se porte candidat pour sa propre succession pour briguer ainsi un 5e mandat consécutif. Toutefois, Ould Abbes a tenu à préciser que le dernier mot revient au chef de l’Etat concernant sa candidature.
En d’autres termes, c’est le FLN qui demande et supplie le président Bouteflika de se porter candidat. C’est dans cette perspective que le FLN a établi un bilan de 20 ans de gestion et d’acquis sous l’ère de Abdelaziz Bouteflika.
Ould Abbes a rappelé que la venue du Président Bouteflika a permis au pays de recouvrer la paix et la sérénité et à éteindre le feu de la fitna. Il a aussi rappelé que le Président Bouteflika était revenu au pays par la grande porte après avoir subi la hogra pendant près de 19 ans.
Par ailleurs, Ould Abbes a averti ceux qui ambitionnent de se porter candidats sous la bannière du FLN. Il a précisé que Abdelaziz Bouteflika, qui est président du parti, demeure le candidat du FLN. Le message est adressé notamment à l’ancien SG du FLN, Abdelaziz Belkhadem qui nourrit l’espoir de se présenter a la présidentielle en tant que candidat du FLN. A cet effet, Ould Abbes a mis en garde contre la réédition du scénario de 2004 quand Ali Benflis s’était présenté en tant que candidat du FLN contre le Président Bouteflika.
Le SG du FLN a également «félicité» Ahmed Ouyahia qui a été reconduit ou maintenu au poste de Premier ministre par le Président de la république , suite au remaniement partiel de la semaine dernière. Ould Abbes a apporté son soutien à Ouyahia et «au gouvernement désigné par le Président Bouteflika».
En termes plus clairs, Ould Abbes a apporté son «soutien» à Ahmed Ouyahia qui est au service du Président Bouteflika dans la mesure où le Premier ministre applique le programme du Président. En somme, le jeu est fermé et le FLN ainsi que le gouvernement travaillent pour le 5e mandat du Président Bouteflika. 
Amir Hani