BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Le pétrole termine en nette hausse à New York, à 48,66 dollars le baril

DIA-05 septembre 2017: Le pétrole coté à New York a terminé en nette hausse mardi, les investisseurs misant sur un regain de demande pour le brut américain au fur et à mesure que les raffineries fermées au passage de l’ouragan Harvey reprennent progressivement leur activité.

Le cours du baril de « light sweet crude » (WTI), référence américaine, a pris 1,37 dollar pour clôturer à 48,66 dollars le contrat pour livraison en octobre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le pétrole coté à New York a terminé en nette hausse mardi, les investisseurs misant sur un regain de demande pour le brut américain au fur et à mesure que les raffineries fermées au passage de l’ouragan Harvey reprennent progressivement leur activité.

Le cours du baril de « light sweet crude » (WTI), référence américaine, a pris 1,37 dollar pour clôturer à 48,66 dollars sur le contrat pour livraison en octobre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

« De nombreuses raffineries avaient fermé au passage de l’ouragan Harvey, faisant baisser la demande de brut et réduisant la production d’essence », a rappelé Kyle Cooper, d’IAF Advisors. « Le cours du brut avait chuté, celui de l’essence avait bondi », a-t-il rappelé.

« Il semblerait que les raffineries concernées n’aient subi aucun dommage structurel majeur, en tout cas aucun problème les affectant à long terme », a souligné M. Cooper. « Aussi le marché revient aux niveaux où il était auparavant ».

Selon un relevé effectué lundi après-midi par le département américain de l’Energie, quatre raffineries de la zone du Golfe du Mexique étaient encore fermées. Mais huit raffineries étaient en train de redémarrer leur activité et quatre autres opéraient partiellement.

Toutefois, si les investisseurs s’attendent maintenant à une baisse des stocks de brut américains, « ce n’est pas cette semaine qu’on le verra », a prévenu Mike Lynch, de SEER.

Les marchés devront exceptionnellement attendre jeudi pour prendre connaissance des données du Département américain de l’Energie (DoE) sur les réserves des Etats-Unis, la publication du rapport ayant été reporté d’une journée en raison d’un jour férié lundi aux Etats-Unis.

Qui plus est, les investisseurs surveillent le passage de l’ouragan Irma, qui frappe les Caraïbes et pourrait toucher la Floride.

« Par ailleurs, la Russie aurait réduit sa production de pétrole encore plus que son objectif, une information qui arrive après que le ministre russe de l’Energie a affirmé avoir rencontré son homologue saoudien pour envisager d’étendre encore l’accord de baisse de la production », ont relevé les analystes de PVM.

La Russie, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et d’autres grands pays producteurs ont établi fin 2016 un accord leur fixant des objectifs de production afin de limiter leurs extractions et de permettre d’écluser les abondantes réserves mondiales afin de tenter de redresser les prix.

AFP 

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-ACCIDENT 2

17 morts dans un accident de la circulation au Sud du pays

DIA-21 septembre 2017: Une collision entre deux véhicules de transport a fait 17 morts, dont ...