La prison d'El Harrach transformée en prison VIP - DIA
43192
single,single-post,postid-43192,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Prison d'el harrach

La prison d’El Harrach transformée en prison VIP

DIA-13 juin 2019: La Maison d’arrêt d’El Harrach est en passe de devenir une prison VIP où sont incarcérés d’anciens hauts responsables du Pouvoir ! L’ancien Premier ministre, Ahmed Ouyahia y passe sa première nuit ce mardi.

Il a rejoint les anciens hommes d’affaires, son ami Ali Haddad et son ennemi juré Issad Rebrab qui croupissent dans cette prison depuis plus d’un mois, alors que le tristement célèbre Kamel El Boucher y est incarcéré depuis une année.

Tout ce beau monde devrait être rejoint dans les tous prochains jours par d’autres anciens ministres. En ce sens, l’ancien chef de l’Exécutif, Abdelmalek Sellal et l’ancien ministre du Commerce, Amara Benyounes, comparaîtront ce jeudi devant le juge d’instruction de la Haute cour à Ben Aknoun. Ils risquent de rejoindre Ouyahia.

D’autres anciens ministres, comme Amar Ghoul, Bouhazgui, Talai, Djamel Ould Abbes et Said Barkat ainsi que d’anciens walis comparaitront devant la Haute cour pour les mêmes chefs d’inculpation, à savoir corruption et trafic d’influence et privilèges.

L’ancien ministre des Transports et Travaux publics, Abdelghani Zaalane qui a été désigné directeur de la campagne électorale de l’ancien Président Abdelaziz Bouteflika, est mis sous contrôle judiciaire. Zaalane était aussi ancien wali d’Oran.

En parallèle, Said Bouteflika, le général Toufik et Bachir Tartag comparaitront devant le juge d’instruction près le tribunal militaire de Blida mardi prochain. A ce rythme, les prisons risquent de devenir des lieux d’incarcération d’anciens hauts responsables du pays, ce qui dénote de la généralisation de la corruption, pratiquée dans la transparence et l’impunité durant ces dernières 20 années !

Amir Hani