Le rappeur Lacrim parle de sa grand-mère, la comédienne Ouardia (Vidéo) - DIA
33992
single,single-post,postid-33992,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Lacrim Ouardia

Le rappeur Lacrim parle de sa grand-mère, la comédienne Ouardia (Vidéo)

DIA-21 juillet 2018:  Le rappeur franco-algérien Lacrim, en concert ce soir à Alger,  invité sur la chaîne Ennahar Tv, a parlé pour la première fois de sa grand-mère Ouardia et des circonstances de sa mort en France en 1991. De son vrai nom Karim Zenoud, né le 19 avril 1985 à Paris, de parents algériens, Lacrim est le petit-fils de la comédienne Ouardia Hamtouche. Il révèle pour la première fois que la comédienne est morte, alors qu’il n’avait que 6 ans, victime d’une crise cardiaque dans un train, alors qu’elle partait rendre visite à sa fille à Metz.  

Le rappeur franco-algérien a ajouté que Ouardia était très populaire en France et qu’avec son caractère elle a réussi à gagner la sympathie de nombreux algériens installés en France. 

Pour rappel,  Ouardia Hamtouche, est une comédienne très populaire en Algérie née en 1931 à Alger au sein d’une famille Kabyle de Tizi Ouzou et morte le 1er janvier 1991 (59 ans ) en France. Ancienne femme de ménage à l’hôpital Mustapha, elle est devenue très vite populaire, en jouant des rôles aux cotés de grands comédiens comme Mohamed Hilmi, Mustapha El Anka, Athmane Ariouet ou encore Rouiched. Ouardia a su conquérir le public algérien par son apparence simple et naturelle de « mamma » typiquement algéroise qui la rendait si proche de la réalité vécue et par sa satire algérienne. 

Salim Bey