Réda City 16 et des complices dans le réseau Amir DZ mis en prison (Vidéo) - DIA
36770
single,single-post,postid-36770,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-REDA CITY

Réda City 16 et des complices dans le réseau Amir DZ mis en prison (Vidéo)

DIA-19 octobre 2018: Les premiers accusés dans l’affaire Amir Dz ont été entendus par le Procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger et écroués tard dans la matinée de ce vendredi, a rapporté la chaîne Ennahar Tv.

Parmi les personnes incarcérées dans cette affaire, le célèbre chanteur de Rap Reda City 16 de son vrai nom Reda Hmimed. 
Des complices de ce dernier ont été également placés sous mandat de dépôt. Il s’agit d’un membre de la famille de City 16 et d’un jeune de la wilaya de Djelfa activant sous le pseudonyme : « Djamel Chaoui« . Ce dernier était chargé de créer des pages Facebook incitatives au profit de Reda City. Ces pages qui comptent plus d’un millions d’abonnés, publient de fausses informations et s’attaquent aux médias qui traitent du sujet de l’incarcération du chanteur.

Les principaux accusés ont été placés hier sous mandat de dépôt et écroués sur ordre du juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed.
Selon la chaîne Ennahar Tv qui a suivi l’audience qui a duré plusieurs heures, Reda City16 est accusé de chantage, menaces, extorsion, détention de faux billets en devises et blanchiment d’argent au profit d’un Algérien en état de fuite en France.
Le célèbre chanteur ainsi que des complices ont été conduits sous les yeux des caméras d’Ennahar par la Gendarmerie nationale vers le centre pénitentiaire d’El-Harrach.
Toujours selon la chaîne Ennahar, la personne qui a pris la main sur la page de Reda Hmimid est un activiste connu pour sa proximité avec Amir Boukhors. Le nom de ce dernier serait également cité dans l’enquête toujours en cours. 

La famille de Réda City 16 a affirmé au site Dzair presse que les devises qui avaient été retrouvées en sa possession sont des fausses coupures utilisées dans le feuilleton El Khawa et dans lequel le chanteur avait campé un rôle. 

Depuis une semaine, la gendarmerie nationale s’est mobilisée pour faire tomber le réseau de Amir DZ qui s’est spécialisé dans le chantage et le déballage médiatique contre des membres influents de l’Etat et du gouvernement. Plusieurs personnalités médiatiques et artistiques ont été impliquées dans cette affaire, provoquant une onde de choc sur la scène culturelle. 

Salim Bey