Pour sauver leur honneur, Medouar et Zetchi doivent démissionner - DIA
37393
single,single-post,postid-37393,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-medouar-zetchi

Pour sauver leur honneur, Medouar et Zetchi doivent démissionner

DIA-05 novembre 2018: Le président de la Ligue de football professionnel, Abdelkrim Medouar, doit démissionner de son poste pour sauver son honneur. En l’espace de deux semaines, il a dû annuler deux décisions qu’il avait prises auparavant.  
Le président de la LFP qui avait refusé de reporter le match MC Alger-JS Saoura avait subi l’injonction du ministère de la Jeunesse et des Sports qui l’avait instruit pour décaler cette rencontre. Afin d’éviter une humiliation certaine, Medouar a cru bien faire en reportant tous les matches de la 12e journée du championnat de Ligue 1, dont MCA-JSS.
Medouar a été en fait humilié par le MJS et avait ainsi été contraint de prendre la décision de reporter la 12e journée jeudi à 23h30. Il avait appelé tous les présidents de club pour les réveiller et leur annoncer la décision de reporter la 12e journée du championnat !
Ce lundi soir, Medouar a vécu la même pression puisque c’est le MJS qui l’a une nouvelle fois instruit de reporter le match USMA-JSK. Alors que la LFP a maintenu cette rencontre pour demain mardi à Bologhine, la direction de la JSK avait annoncé en conférence de presse qu’elle ne jouera pas, exigeant des explications de la part de la LFP concernant le report de ce match de 24 heures (mardi au lieu de lundi).
En refusant de jouer, la JSK risquait de perdre le match et ce en plus de la défalcation de trois points et une amende financière. Mellal qui avait saisi le MJS auparavant, avait menacé de recourir à la FIFA pour faire valoir les droits de la JSK.
Craignant un dérapage de la situation, le MJS a instruit Medouar de reporter carrément le match. En ce sens, c’est la LFP qui s’est désavouée pour la deuxième fois en deux semaines. Auparavant, le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, avait jeté de l’huile sur le feu quand il avait menacé Mellal de sanctions. Devant l’enfantillage des présidents de la FAF et de la LFP, le MJS a été contraint d’intervenir pour reporter le match USMA-JSK et éviter une véritable fitna dans le football algérien.
Dans un pays qui se respecte Zetchi et Medouar devraient présenter leurs démissions quand on sait que Zetchi avait soutenu Medouar dans cette affaire 
Nassim Fateh