Des seflies avec Karim Tabou et «dégage» pour Ali Ghediri - DIA
40666
single,single-post,postid-40666,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
ghediri

Des seflies avec Karim Tabou et «dégage» pour Ali Ghediri

DIA-08 mars 2019: Le verdit populaire est implacable pour les hommes politiques du pays. Après Louisa Hanoune et Ali Benflis qui ont été chassés des marches populaires de vendredi dernier, c’est au tour du Général à la retraite, Ali Ghediri, également candidat à la présidentielle du 18 avril prochain, qui a subi la sentence populaire.

Ghediri a été chassé des marches ce vendredi par des «dégage, dégage» scandés par des manifestants. En revanche, l’ancien secrétaire national du FFS, l’opposant Karim Tabou qui dirige le parti non agrée l’Union démocratique sociale (UDS), a été accueilli avec ferveur par les manifestants. Ces derniers l’ont entouré et salué en prenant des selfies avec lui.

Tabou avait quitté, jeudi soir, une réunion des partis de l’opposition qu’il avait accusé d’être en décalage avec les revendications populaires et de ne s’intéresser qu’à la prise du Pouvoir.

Amir Hani