BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Selon une étude Britannique: Les Algériens ignorent la propagande de Daesh

DIA-26 septembre 2017: Le peuple Algérien est très sélectif en ce qui concerne les contenus du web. Dépassant la décennie noire et ses affres, les Algériens ne veulent pas replonger. Pour preuve les contenus de propagande de « Daesh » sont inintéressants pour les Algériens selon une étude menée par une ONG Britannique.
En effet, selon l’étude « the New Netwar » publiée par l’ONG Policy Exchange l’Algérie figure parmi les pays les plus désintéressés des contenus diffusés sur les réseaux sociaux par Daesh.   Menée entre la période s’étalant du 19 février au 3 mai 2017, le document de 130 pages livre quelques chiffres. Ainsi l’Algérie a totalisé durant cette période 3878 clics. Ce qui est très significatif par rapport à d’autres pays jugés très consommateurs de la propagande djihadiste à l’instar de la Turquie (16810 clics), les USA (10388 clics) et l’Arabie Saoudite (10239 clics). 
Dans ce contexte, l’on souligne que la Turquie, les USA, l’Arabie Saoudite, l’Irak et l’Angleterre figurent parmi les plus grands consommateurs de ces contenus. 
Par ailleurs, les chercheurs qui ont réalisé l’étude dont Martin Frampton professeur à l’université de  » the Queen Mary » de Londres, affirment que la thèse selon laquelle l’influence des groupes terroristes sur les réseaux sociaux et sur le web en général diminue est une thèse « exagérée et loin du compte ». 
Le tristement célèbre groupe se base d’après l’étude principalement sur Facebook (60%)  et Twitter (40%) pour sa propagande « djihadiste ». 
Lamine Réda 
TwitterGoogle+Partager

About admin

Voir Aussi

dia-derbal-election

INFO-DIA: Réunion de la HIISE pour adopter son rapport sur les élections

DIA-13 décembre 2017: La Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) tiendra une réunion ...