Sétif : Saisie de 30 quintaux de tabac à chiquer mélangé à de la chaux et des matières fécales - DIA
35266
single,single-post,postid-35266,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
dia-chique

Sétif : Saisie de 30 quintaux de tabac à chiquer mélangé à de la chaux et des matières fécales

DIA-04 septembre 2018: La wilaya de Sétif qui est devenue la plaque tournante du trafic du tabac à chiquer (chemma) se distingue par la prolifération clandestine de fabriques de ce tabac. Le tabac à chiquer produit à Sétif est impropre à la consommation dans la mesure où il est mélangé à des substances dangereuses comme la chaux ou les déchets des ruminants.
La chaux mélangée aux matières fécales des ruminants donnent plus de consistance et de piquant au tabac à chiquer. C’est ainsi que les services de sécurité à Sétif traquent quotidiennement les producteurs de ce tabac nocif et dangereux pour la santé.
Les efforts de la brigade de la Gendarmerie nationale de la commune d’Aïn Oulmene (sud de Sétif), ont été couronnés par la saisie de trois ateliers illégaux de fabrication de tabac à chiquer, ce qui a permis de saisir une quantité de 30 quintaux de ce tabac, d’une valeur de 6,255 millions DA. Pour la précision, ce tabac est prisé notamment à Alger, à l’Est du pays et en Kabylie.
Suite à des informations faisant état de l’existence de trois ateliers illégaux de fabrication de tabac à chiquer contrefait dans différents quartiers de la ville d’Aïn Oulmene et après des recherches et des investigations, les éléments de la Gendarmerie nationale ont arrêté quatre individus dont l’âge varie entre 29 et 36 ans. Ce tabac impropre à la consommation est écoulé à travers les wilayas de l’Est du pays et à Alger. 
Amir Hani