Le virus A H1N1 a tué 9 personnes au Maroc: état d'alerte à l'ouest du pays - DIA
39788
single,single-post,postid-39788,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-VIRUS

Le virus A H1N1 a tué 9 personnes au Maroc: état d’alerte à l’ouest du pays

DIA-02 février 2019: Le virus A H1N1 a fait 9 morts au  Maroc, selon le ministre de la Santé Anas Doukkali. Cette situation sanitaire a provoqué un état d’alerte dans les services de santé algériens, notamment à l’Ouest du pays. 

Dans une déclaration ce samedi 2 février à l’agence marocaine MAP, le ministre Anass Doukkali a également souligné que le Maroc vient de recevoir la première tranche du médicament “Tamiflu” qui est un traitement efficace contre la grippe porcine.

Le ministre marocain a tenté de rassurer en indiquant que la situation épidémiologique demeure normale par rapport aux années précédentes.

Cette affaire sanitaire, a provoqué une grave crise au Maroc. Le ministre marocain de la santé risque sa place. Il a été sermonné le lendemain en Conseil de gouvernement pour la légèreté et la nonchalance avec laquelle il a communiqué sur l’épidémie de grippe. Anas Doukkali s’est rétracté et avait reconnu du bout des lèvres que deux personnes seulement étaient effectivement mortes des suites du virus H1N1. 

Le virus A/H1N1 refait surface après 10 ans 

Le virus A/H1N1 refait surface en ce début d’année 2019 après avoir sévi il y a dix ans. Sa première apparition dans le monde date du mois de mai 2009, d’abord au Mexique, où il a fait vingt morts – dix-neuf au Mexique et un aux Etats-Unis – avant de se propager à dix-neuf pays. En Afrique, les premiers cas de contamination du virus H1N1 ont été identifiés en juin 2009. Après l’Egypte, le 2 juin, le tout premier cas au Maroc a été identifié le 12 du même mois et le premier décès a été annoncé le 15 novembre. Cette même année, plusieurs cas de contamination et de décès ont été déclarés en Afrique entre juin et décembre, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). L’Egypte a été le pays le plus touché en Afrique avec 240 cas de décès recensés suivi de l’Afrique du Sud avec 93 décès, du Maroc (60), de l’Algérie (57), et de la Tunisie (24). Dans le reste du continent, 35 cas de décès ont été recensés.

Selon l’OMS, « la plupart des virus de la grippe porcine ne sont pas pathogènes pour l’homme. Toutefois, certains pays ont signalé des cas d’infection humaine par ces virus. La plupart ont été bénins et les virus ne se sont pas transmis ultérieurement à d’autres personnes. On pense que le virus H1N1, à l’origine de la pandémie de grippe en 2009- 2010, est provenu du porc et qu’il est un exemple de virus de la grippe porcine capable de se propager facilement d’une personne à l’autre et de provoquer la maladie ». 

Amel Bouchaib