Zetchi : "Saâdane est un menteur" - DIA
36388
single,single-post,postid-36388,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Zetchi rapport

Zetchi : « Saâdane est un menteur »

DIA-07 octobre 2018: Les dirigeants du football en Algérie se donnent en spectacle et dévoilent la face cachée d’un football géré par des incompétents  pour ne pas dire des voyous. Après que l’ancien responsable de la Direction technique nationale, Rabah Saâdane, eut accusé la FAF de Kheireddine Zetchi de «mauvaise foi», le président de la FAF réplique en le traitant de «menteur».
Ce conflit a éclaté après que Saâdane n’eut pas la possibilité de prendre part à une réunion de la FIFA à Londres à laquelle il a été invité. Il a accusé la FAF d’être derrière son absence à cette dernière.
Ces propos émanent du président de la FAF et d’un ancien entraineur national ayant qualifié l’équipe nationale aux phases finales de la coupe du monde de 1986 et 2010 ! Quand deux responsables de cette envergure se donnent en spectacle, il n’y a plus rien à espérer du football algérien.
Cela explique le comportement des présidents de club dont les déclarations et les propos incitent à la violence. Quand on voit le président de la FAF et le DTN s’accuser mutuellement de manière grave, il ne faut donc pas s’étonner que la violence soit banalisée sur les terrains de football en Algérie.
Et dans toute cette cacophonie, le ministère de la Jeunesse et des Sports observe un silence inexpliqué. Le MJS qui représente l’autorité du sport en Algérie a le devoir d’intervenir et de mettre un terme à cette anarchie qui renvoie une image honteuse et scandaleuse du football algérien. Un football devenu, par la faute des inconscients, un sport de voyous. Malheureux.
Nassim Fateh