DIA | Affaire de la plainte déposée contre l’Algérie : L’ONU dément l’article de l’APS et de RMC
54543
post-template-default,single,single-post,postid-54543,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Affaire de la plainte déposée contre l’Algérie : L’ONU dément l’article de l’APS et de RMC

DIA-05 septembre 2020: Dans un communiqué rendu public ce vendredi, 4 septembre, M. Rupert Colville, porte-parole du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, a réagi aux informations avancées par l’APS dans un article, publié le 1er septembre passé, concernant une plainte déposée contre l’Algérie. 

En effet, mardi dernier, l’APS avait publié un article concernant « une plainte déposée auprès de l’ONU à Genève pour violation des droits de l’Homme ». Selon l’article de l’APS, cette plainte a été « rejetée, 24 heures après son dépôt, pour non-conformité », comme l’aurait déclaré « le secrétaire du Bureau des contentieux de l’ONU, Issam Al Mohammadi, à la Radio Monte Carlo internationale ».

Cependant, le communiqué a nié ces informations et a souligné qu’il existait « un certain nombre d’organes des droits de l’homme qui recevaient et examinaient des plaintes de ce type, aucun d’entre eux ne mène une procédure accélérée en 24 heures ».

« Nous demandons que l’Algérie Presse Service et Radio Monte Carlo – s’il s’agit bien de la source originale de l’histoire – retirent cette fausse information et lèvent toute ambiguïté auprès de leurs lecteurs et auditeurs en expliquant que l’histoire est une pure invention », a rajouté M. Rupert Colville.

Le communiqué du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a, également, évoqué un article du média Algérie Part, ce dernier « avait identifié le communiqué de l’APS comme étant faux, mais il incluait des citations longues et détaillées d’un entretien qu’il prétendait avoir réalisé avec un autre porte-parole du Haut-Commissariat. Si la porte-parole s’était effectivement brièvement entretenue avec plusieurs journalistes, les citations qui lui sont attribuées par Algérie Part ont néanmoins été en grande partie inventées ».

Enfin, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a confirmé « que des citoyens et des militants algériens ont déposé des plaintes ces dernières semaines, et que les organes compétents en matière de droits de l’homme les examineraient en temps voulu ».

À noter que l’APS a supprimé l’article en question, après le démenti du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.

 

0Shares