DIA | Algérie-France : La déclaration de Le Drian contribue à la détérioration des relations entre les deux pays
61516
post-template-default,single,single-post,postid-61516,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Algérie-France : La déclaration de Le Drian contribue à la détérioration des relations entre les deux pays

Spread the love

DIA-27 mai 2021: Le ministre des Affaires étrangères français Jean-Yves Le Drian a raté, une nouvelle fois, l’occasion de se taire. Il a encore évoqué la situation interne en Algérie dans une déclaration qui peut être considérée comme une tentative d’immixtion dans les affaires internes de l’Algérie.

Le chef de la diplomatie française, a appelé ce mercredi à la poursuite des réformes en Algérie, “dans le respect des libertés publiques” et “de la presse”, rapporte l’AFP.

Le Drian a été interpellé par la sénatrice et ex-ministre socialiste Laurence Rossignol sur le Hirak et “les arrestations et condamnations de militants”,  précise la même source.

“Les autorités algériennes ont exprimé l’ambition de réformer l’Algérie en profondeur, dans un esprit de dialogue et d’ouverture qui correspond aux attentes qui ont été exprimées dans le Hirak, de manière pacifique et avec dignité, par les Algériens. Notre seul souhait, c’est la réussite des réformes au bénéfice de l’Algérie et des Algériens”, a déclaré le ministre devant le Sénat français.

“C’est aux Algériens, et à eux seuls, de fixer les modalités de ce destin, dans le respect des libertés publiques, dans le respect de la liberté d’expression, dans le respect de la liberté de la presse, auxquelles la France est attachée partout dans le monde”, a-t-il ajouté.

Le ministre aurait pu éviter de faire la moindre déclaration surtout que les relations entre les deux pays connaissent actuellement un froid.

Pour rappel, l’Algérie avait annulé la visite que devait effectuer récemment le Premier ministre français en Algérie, Jean Castex dans le cadre de la de la 5ème session du Comité intergouvernemental de Haut niveau algéro-français (CIHN). Connu pour ses positions hostiles à l’Algérie, Castex a été invité de rester à Paris.

Le Drian est également connu pour ses positions hostiles à l’Algérie, sachant qu’il est l’instigateur de l’instabilité au Mali quand il avait lancé “l’opération Serval”.

La crise que connait le Mali a eu un impact sur la situation sécuritaire dans la région. Cette instabilité est une conséquence directe de l’opération Serval, laquelle avait permis à l’armée française d’intervenir au Mali.

Cette opération qui ne devait pas durer dans le temps, a été une intervention militaire française au Mali sous couvert du «soutien militaire aux troupes maliennes contre les groupes terroristes».

Le colonialiste Le Drian, proche du Maroc, fait partie des lobbys dont avait parlé le président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Ces lobbys parasitent les relations algéro-françaises.

Amir Hani