DIA | Aucune confirmation officielle de leur arrestation : Où sont passés les frères Karoui?
64425
post-template-default,single,single-post,postid-64425,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Aucune confirmation officielle de leur arrestation : Où sont passés les frères Karoui?

DIA-31 août 2021: L’affaire Nebil Karoui continue de susciter des interrogations en Tunisie, puisque aucune déclaration officielle n’est venu confirmer son arrestation en Algérie. 

Hier, le président du bloc parlementaire du parti Qalb Tounes (28 députés/217), Oussama Khlifi, qui intervenait à la radio privée “I FM”, a déclaré que le parti n’avait pas connaissance de l’arrestation de son président, Nabil Karoui, en Algérie.

Khlifi a précisé que Karoui est actuellement en procès, qu’il a été remis en liberté par une décision de justice, que son interdiction de voyager a été levée et qu’il n’est pas recherché par la justice tunisienne.

Il a ajouté que le parti attend la position des autorités officielles pour se prononcer sur la question.

Et de poursuivre : “La situation actuelle dans le pays est exceptionnelle. Tout le monde est interdit de voyager, à quelques exceptions près.”

La radio Mosaique FM (privée) a révélé, dimanche, que : “la police des frontières algérienne a arrêté le président de Qalb Tounes, Nabil Karoui, et son frère, le député Ghazi Karoui, dimanche après-midi dans la région algérienne de Tebessa. Ils se trouvaient dans un appartement du centre-ville appartenant au frère d’un ancien député algérien”.

Les autorités tunisiennes et algériennes n’ont jusqu’à lundi après-midi publié aucune déclaration concernant l’arrestation de Karoui.

Le candidat malheureux à la présidentielle tunisienne de novembre 2019, n’en est pas à ses premiers déboires avec la justice de son pays. Il avait été arrêté le 23 août de la même année en Tunisie suite à des accusations de “blanchiment d’argent et évasion fiscale”.

Suite à une plainte déposée le 14 mars 2019 par l’ONG “I Watch” auprès du pôle judiciaire économique et financier tunisien pour “suspicion de blanchiment d’argent” à travers des sociétés dont ils seraient propriétaires en Algérie, au Maroc et au Luxembourg.

Les frères Karoui possèdent toujours une filiale de agence de publicité en Algérie Karoui and Karoui, installée à Texraine. Ils gèrent la publicité du l’office du tourisme tunisien (ONTT) en Algérie ainsi que quelques marques tunisiennes et turques d’agroalimentaires. Les frères Karoui ont géré durant plus de cinq ans la publicité de l’opérateur Nedjma (Actuellement Ooredoo).   

La justice tunisienne avait décidé, en juillet 2019, de geler les avoirs de Nabil et Ghazi Karoui et de leur imposer une interdiction de quitter le territoire tunisien.

En pleine campagne électorale pour les élections législatives et présidentielles de 2019, Nabil Karoui avait été placé en détention où il avait passé plus d’un mois, avant d’être relâché quelques jours avant le deuxième tour de la présidentielle.

Il a de nouveau été arrêté en décembre 2020, et placé en détention provisoire, avant d’être libéré en juin dernier.

Le président du parti Qalb Tounes n’avait fait aucune apparition publique depuis le 25 juillet dernier, date à laquelle le président tunisien Kaïs Saïed a décidé de limoger le chef du gouvernement Hichem Mechichi, de geler les prérogatives du parlement et de lever l’immunité des députés de l’Assemblée des représentants du peuple (ANP – Parlement tunisien).

Amir Hani 

1 Comment

  • Mellah hocine
    31 août 2021 14:49

    Situation confuse et complexe , c’est un véritable imbroglio que cette affaire Karoui . Un grand homme d’affaire algero-tunisien puisque sa mère est algérienne qui a place le gros de ses investissements ien Algérie .
    Tous les médias y compris occidentaux l’ont signale comme arrêter par la police algérienne à tebessa .
    On sait très bien comment les arrestations en Algérie s’effectuent. Est il quelque part dans un commissariat sans communication aucune ? .
    De toute manière , cette histoire est une affaire tuniso-tunisienne..

Répondre à Mellah hocine Annuler

0Shares