DIA | Belmadi révèle que la haine existait entre les joueurs de l’équipe nationale
46901
post-template-default,single,single-post,postid-46901,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Belmadi révèle que la haine existait entre les joueurs de l’équipe nationale

DIA-22 Novembre 2019: Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, a révélé qu’il était attristé par la situation dans laquelle il avait trouvé l’équipe nationale, le mois d’août 2018. Il était surtout attristé par la haine entre les cadres de l’équipe nationale. «Avoir autant de haine entre nous en Algérie, c’est choquant. Ça m’a attristé», a-t-il révélé.

Cette haine est née des conflits qui avaient éclaté entre les joueurs. Des conflits déclenchés par la FAF et l’ex-sélectionneur national, Rabah Madjer qui avaient renvoyé des joueurs et monté des joueurs contre d’autres. En ce sens, Belmadi a expliqué avoir axé son travail sur le côté psychologique.

«Je savais ce que je voulais faire car je connais la mentalité des joueurs locaux et ceux évoluant à l’étranger. Je savais quel langage adopter pour amener les joueurs à adhérer à ma politique», a-t-il encore expliqué.

Il a révélé qu’il suivait l’équipe nationale quand il était déjà au Qatar. «Je connaissais les joueurs et l’équipe. Je connaissais les forces et faiblesses de la sélection nationale, ce qui a facilité ma tâche», a-t-il dit, rappelant qu’il avait refusé de prendre en main l’EN auparavant car il avait jugé qu’il n’était pas encore prêt pour cette tâche.

Belmadi a précisé qu’il était un gagneur et avait inculqué cet état d’esprit aux joueurs. «Quand j’ai pris en main l’équipe, j’ai expliqué aux joueurs que je suis un gagneur». Cela explique l’esprit de conquérants des joueurs, lesquels arrivent à présent à s’imposer à l’extérieur.

Il a aussi révélé avoir exigé du président de la FAF, Kheireddine Zetchi, de ne blacklister aucun joueur. Belmadi avait alors évoqué, lors des négociations avec la FAF, Youcef Belaili qui était  radié pour cause de cocaïne. Belmadi a indiqué que les Belaili, Bellarmi et d’autres joueurs étaient blacklistés, ce qu’il avait refusé. La suite, c’est tout le monde qui la connait.

Mieux encore, Belmadi a révélé que Belaili qui est un gagneur avait déclaré avant le début de la CAN que l’Algérie jouera la finale contre le Sénégal. «C’est un joueur qui veut marquer des buts. Il aime gagner», a indiqué Belmadi.

Par ailleurs, Belmadi a révélé qu’il prend des notes et écrit tout. «J’écris tout et  je prends des notes que personne ne peut lire ou comprendre. Je remets tout au propre quand je rentre chez moi».

En dernier Belmadi s’est engagé à donner davantage de joie au peuple algérien à l’occasion des prochaines échéances.

Nassim Fateh

0Shares