DIA | Bengrina, un prétendant à la présidence qui ignore la loi (Vidéo)
47046
post-template-default,single,single-post,postid-47046,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Bengrina, un prétendant à la présidence qui ignore la loi (Vidéo)

DIA-28 novembre 2019: On aura tout vu avec le président du Mouvement El Bina, l’islamiste Abdelkader Bengrina, candidat à l’élection présidentielle du 12 décembre prochain. Il a sérieusement menacé de se retirer de la course à la magistrature suprême, alors que la loi ne le lui permet pas ! Pis encore, Bengrina avait signé la Charte d’éthique des pratiques électorales, élaborée par l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), qui interdit aussi aux candidats de se retirer.

En ce sens, la Loi électoral stipule dans son article 144 : «Le retrait du candidat n’est ni accepté ni pris en compte après la validation des candidatures par le Conseil constitutionnel, sauf  en cas d’empêchement grave légalement constaté par le Conseil constitutionnel ou en cas de décès de l’intéressé, un nouveau délai est ouvert pour le dépôt d’une nouvelle candidature. Ce délai ne peut excéder le mois précédant la date du scrutin».

Quand Bengrina menace de se retirer, cela prouve toute son ignorance des loi de la République qu’il ambitionne de diriger…

Amir Hani

0Shares