Le come-back de Ferroukhi, éclipse de Sidi-Said et discrétion de Haddad - DIA
36566
single,single-post,postid-36566,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-FERROUKHI

Le come-back de Ferroukhi, éclipse de Sidi-Said et discrétion de Haddad

DIA-13 octobre 2018: La rencontre organisée par le ministère de l’Intérieur ce samedi sur le développement des zones frontalières a été marquée par la présence du député FLN, Sid-Ahmed Ferroukhi qui était assis au côté du ministre de l’Intérieur Noureddine Bedoui.
Ferroukhi était l’invité de marque de Bedoui puisqu’il ne l’a pas quitté d’une semelle et avait assisté à tous les travaux de cette rencontre. Ferroukhi représentait l’APN, le président de l’Assemblée, Said Bouhadja  étant absent à cette rencontre, laquelle avait enregistré la présence de neuf ministres du gouvernement.
Le retour de Ferroukhi sur la scène politique a suscité plusieurs interrogations, sachant qu’il était pressenti au poste de président de l’APN au lendemain des élections législatives de 2017 ou de président dugroupe parlementaire du FLN. A la dernière minute, il a été remplacé par Bouhadja car il ne s’entendait pas avec le secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbes.
Le retour de Ferroukhi, qui avait pris place aux côtés de Bedoui, laisse supposer qu’il remplacerait Bouhadja à la présidence de l’APN, mais faut-il encore que ce dernier se retire de son poste. En tout cas, le retour de Ferroukhi est loin d’être fortuit.
Par ailleurs lors de cette rencontre, l’absence du secrétaire général de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi-Saïd était également remarquée. Alors que les Organisations patronales étaient présentes, l’UGTA avait brillé par son absence. 
Sidi-Saïd avait déclaré, il y a un mois, qu’il allait démissionner car il était malade et souffrait d’un cancer. Il se trouve qu’à ce jour, Sidi Saïd n’a pas démissionné et n’a pas assisté à cette réunion. La question reste donc posée sur l’absence de Sidi Saïd qui n’a pas tenu la promesse de démissionner de l’UGTA !
Autre fait marquant de cette rencontre, c’est la présence symbolique du président du Forum des chefs d’entreprise, Ali Haddad. Il est passé inaperçu et n’a fait aucune déclaration que ce soit au cours ou en marge de la rencontre. Haddad s’est fait discret et même les journalistes ne s’étaient pas rendu compte de sa présence tellement il s’était carrément effacé.
Mohamed Nassim