DIA | Confidentiel: La chaîne I24 n’a pas ouvert de bureaux au Maroc
68365
post-template-default,single,single-post,postid-68365,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Confidentiel: La chaîne I24 n’a pas ouvert de bureaux au Maroc

DIA-06 août 2022: Le 30 mai dernier la chaîne d’information israélienne I24 News de Patrick Drahi, patron du géant des télécoms Altice, avait annoncé tambour battant l’installation de deux bureaux, à Rabat et Casablanca.

Trois mois plus tard, rien n’y fait, puisqu’aucune demande d’autorisation d’émettre directement au Maroc n’a été transmise à la Haute autorité de la communication audiovisuelle du Maroc (HACA). La chaîne se contentera donc de continuer à diffuser à partir de ses canaux en français et en arabe par satellite, bouquets de câble et Internet via Paris et Tel Aviv. I24 News n’a même enregistré aucune filiale dans le royaume et reste discrète sur l’identité des éventuels chef(fe)s des bureaux à Rabat et Casablanca, a révélé dans ses éditions le site Africa Intelligence. Visiblement, les tensions au Maroc contre la normalisation avec Israël ont convaincu les porteurs de ce projet médiatique de ne pas créer de bureaux mais plutôt d’aller vers l’entrée dans le capital de certaines chaînes marocaines en difficultés financières.

En revanche sur le plan commercial, les équipes de développement commercial se montrent plus agressives. En effet, les commerciaux d’I24 News ont démarché plusieurs grandes entreprises marocaines pour leur proposer des espaces publicitaires ou des publireportages. Avec pour principal argument que la couverture de l’actualité économique du Maroc rencontre un fort succès chez les spectateurs d’I24 News en Israël et en France. Mais pour le moment, mis à part le groupe agroalimentaire Aïcha dirigé par Mardochée Devico, pilier de la communauté juive de Meknès, qui a sponsorisé le Rallye Aïcha des Gazelles, aucun sponsor marocain ne s’est manifesté.

Amel Bouchaib 

0Shares