DIA | Confidentiel: Voilà pourquoi le site africaintelligence s’attaque à Huawei en Algérie
38435
post-template-default,single,single-post,postid-38435,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Confidentiel: Voilà pourquoi le site africaintelligence s’attaque à Huawei en Algérie

DIA-07 décembre 2018: Le site Africainintelligence qui appartient au journaliste Maurice Botbol, édite à travers Indigo Publications 6 sites et 15 lettres d’information, dont la plupart sont en version numérique. La rubrique Maghreb Confidentiel, alimente chaque semaine les médias algériens électroniques en informations économiques et secrètes, sur le monde des affaires et de l’intelligence en Algérie. 

Le site compte plusieurs informateurs freelance payés à l’article parmi eux des Ex de la DGSE et des affaires étrangères françaises. Le site est financé entièrement par les caisses noires de plusieurs groupes économiques français dans le cadre de la Françafrique et qui a des intérêts dans la région.   

Cette semaine le site qui est bien sourcé s’est attaqué au groupe chinois Huawei en diffusant des informations confidentielles sur ses opérations en Algérie. Des informations connues des spécialistes mais elles ont été réactivées dans le cadre de la campagne anti-huawei lancée par la NSA (National sécurity Agency) et la CIA et transmises à tous les services secrets occidentaux et notamment français.  

Huawei est accusé par les américains d’espionnage et de ce fait ils ont demandé à plusieurs pays alliés de fermer leur marché à l’équipementier chinois. Dans la foulée, quelques pays occidentaux ont fermé la porte à Huawei, comme l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Les américains sont allés jusqu’à arrêter la directrice financière de Huawei au Canada et fille du fondateur du groupe Télécom chinois.

En revanche, au Portugal, un opérateur local, filiale du groupe Altice, a annoncé une coopération avec le chinois dans le réseau 5G.

En Algérie la coopération de Huawei avec les opérateurs algériens est totale. En plus des 4 opérateurs télécoms, l’opérateur chinois a établi une forte coopération avec quelques ministères importants du pays comme c’est le cas du ministère de l’intérieur, des PTIC et de l’énergie ; ce qui dérange énormément les opérateurs occidentaux notamment français qui après avoir perdu le marché du BTP, se voient dominés par les chinois dans le marché des télécoms.  Du coup, ils essayent de noircir le tableau de Huawei en Algérie en intoxiquant quelques sites par des infos insidieuses.